Mathieu Valbuena et André-Pierre Gignac
Mathieu Valbuena, bientôt le doyen de l'OM | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Marseille à la conquête de la Moldavie

Publié le , modifié le

En match aller des barrages de Ligue Europa, l'Olympique de Marseille se rend jeudi sur la pelouse du Sheriff Tiraspol pour y défier une équipe moldave qui domine outrageusement son championnat avec 11 titres glanés lors des 12 dernières éditions. Un match qui reste néanmoins largement à sa portée.

Déplacement compliqué pour l'Olympique de Marseille…Pas tant sur le plan sportif, où Tiraspol reste une équipe largement abordable, mais plutôt en raison de son peu d'attrait touristique. "Sur le guide du routard, ils déconseillent de s'y rendre car il y a des enlèvements et du trafic d'organes", glisse un membre du club qui sera du voyage.

Sheriff fait pas peur

Le décor planté, les Marseillais ne doivent pas oublier leur objectif. Après un début de championnat réussi (6 points en deux matches), les hommes de Didier Deschamps ont l'occasion de confirmer sur la scène européenne. Symbole de ce renouveau provisoire, André-Pierre Gignac voudra lui aussi se montrer à la hauteur des bonnes performances réalisées lors de ses dernières sorties (trois buts en quatre matches). L'occasion est belle face à d'assez faibles Moldaves, éliminés par les Croates du Dinamo Zagreb (5-0 sur l'ensemble des deux matches) lors du 3e tour préliminaire de Ligue des Champions et donc reversés en Europa League,

Pour ce déplacement, l'OM devra composer sans César Azpilicueta, en instance de départ vers Chelsea. Une absence de poids, qui vient s'ajouter à celle de Benoît Cheyrou, exclu lors du match retour du 3e tour préliminaire et qui purgera son unique match de suspension. Et si Loïc Rémy, remis de sa blessure à une cuisse, est bien du déplacement, il ne devrait pas figurer dans le 11 de départ.

Gignac "n'a plus de joker"

D'où l'importance d'André-Pierre Gignac. "Il sait qu'aujourd'hui il doit confirmer, qu'il n'aura plus la possibilité de se manquer, explique Elie Baup, le coach marseillais. Il n'a plus de joker : il faut qu'il réussisse, et il a bien conscience de tout ça, donc il faut qu'il garde tout ce qu'il a mis en place depuis le début de la saison."

A l'heure où Marseille amorce une reconstruction fragile, une élimination ferait tâche et viendrait ternir un début de saison prometteur. Comme souvent, l'OM n'aura donc pas le droit à l'erreur.

Victor Patenôtre