Michy Batshuayi (OM-Groningue)
Michy Batshuayi a inscrit le but du 2-1 dans les dernières minutes | BORIS HORVAT / AFP

Marseille-Groningue: l'OM se rapproche de la qualification pour les 16es de la Ligue Europa

Publié le , modifié le

Longtemps accroché par les Néerlandais de Groningue, l'Olympique de Marseille s'est finalement imposé sur sa pelouse du Vélodrome (2-1) lors de la 5e journée de la Ligue Europa. Les Olympiens avaient pris l'avantage par Nkoudou avant de voir Maduro égaliser mais ils ont fini pas trouver la faille grâce à Batshuayi. Ce succès, couplé à celui de Braga sur le Slovan Liberec (2-1), permet aux Olympiens de se rapprocher de la qualification pour les 16es de finale.

Il faut croire que l'Olympique de Marseille aime se faire peur. Devant au score grâce à un Georges-Kévin Nkoudou bien placé sur une frappe repoussée de Batshuayi (28e) et dominateurs dans le jeu, les Phocéens ont laissé revenir une équipe de Groningue, jusqu'alors pas dangereuse pour un sou, juste après la pause (50e) sur une réalisation de Maduro. Puis ils ont longtemps confirmer leur maladresse chronique dans le dernier geste avant que Michy Batshuayi ne libère les siens de la tête sur un centre de Nkoudou (88e). Les deux hommes sont assurément les hommes du soir côté marseillais. Avant cela, Cabella, Alessandrini, de retour, Batshuayi mais aussi Diarra avaient manqué de donner l'avantage à leur équipe. La victoire acquise dans les derniers instants permet à l'OM d'envisager le voyage en Slovénie pour affronter Liberec avec sérénité. Il faudra éviter la défaite pour les Olympiens s'ils veulent atteindre les 16es de la Ligue Europa. Un challenge à la portée de l'effectif de Michel même si le Slovan s'était imposé au Vélodrome au match aller (0-1).

Michel a son équipe type

Le premier enseignement de la soirée est que Michel, l'entraîneur olympien, a sans doute trouvé son onze de départ bien que Rolando et Mendy ont suppléé Manquillo et Rekik, laissés au repos. Avec le quatuor Ocampos, Cabella, Nkoudou, Batshuayi devant, l'OM entame bien la partie et se créé plusieurs situations avant l'ouverture du score à la 28e minute. A 25 mètres des buts, Batshuayi résiste à trois défenseurs pour déclencher une frappe seulement repoussée par Padt et reprise par un Nkoudou renard des surfaces. Une ouverture du score qui ne pousse pas l'OM à arrêter de jouer. Il faut dire que les joueurs de Groningue, pourtant éliminés, n'ont pas pris beaucoup de risque. Ils égalisent pourtant sur un but gag avec un Mendy qui tente de contrôler un centre dans sa surface mais qui transmet en fait à Maduro qui ne se fait pas prier pour tromper Mandanda (50e).

La suite n'est qu'une longue attaque défense pendant laquelle les Olympiens se trouvent plusieurs fois en position de prendre l'avantage avant que Batshuayi, maladroit pendant 87 minutes, ne trompe Padt d'une tête plongeante sur un centre de son compère Nkoudou (88e). Ce succès, le deuxième seulement depuis début septembre au Vélodrome, confirme néanmoins le net regain de forme de l'Olympique de Marseille. Il faudra le valider dimanche face à Monaco et surtout à Liberec dans quinze jours pour assurer la qualification.