Lisandro Lopez Lyon
Lisandro Lopez (Lyon) | JEFF PACHOUD / AFP

Marseille et Lyon pour fructifier les acquis

Publié le , modifié le

Respectivement leaders de leur groupe, Marseille et Lyon pourraient faire un pas significatif vers une qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa s'ils venaient à disposer du Borussia Moenchengladbach et de l'Athletic Bilbao. Deux adversaires coriaces mais certainement pas imbattables. Pour Bordeaux en revanche, il s'agira de se relancer dans la course face aux Portugais du Maritimo Funchal.

Marseille joue la 2e place

Lancé à pleine allure depuis le début de la saison, le TGV marseillais a subi un stop brutal lors de la dernière journée de championnat à Troyes (1-0). L'OM y a perdu son premier match de championnat, sa place de leader au classement et son homme providentiel, André-Pierre Gignac, touché au pied gauche et forfait pour trois semaines. Cela fait beaucoup, surtout au moment de se déplacer sur la pelouse de Moenchengladbach. S'il n'a plus son lustre d'antan, le Borussia, qui forma jadis des joueurs de la trempe de Schuster ou Matthaüs, reste un candidat sérieux, en dépit d'un début de saison laborieux (13e en Bundesliga). Elie Baup se veut donc méfiant : "On a un adversaire qui est à la lutte avec nous. Pour moi, Fenerbahçe est le favori du groupe, donc, même s'il ne faut pas oublier Limassol, la bagarre pour la deuxième place se fera contre Moenchengladbach de jeudi soir", a déclaré l'entraîneur phocéen. Pour ce déplacement en Allemagne, Baup devra se passer des services de Diawara. Ce dernier, qui avait repris la compétition le week-end dernier avec la réserve après plusieurs mois d'absence pour une rupture du ligament d'un genou, sera absent à la suite d'un coup à un genou.

Epreuve de force basque pour Lyon

Seule équipe à avoir remporté ses deux premiers matchs dans son groupe de qualification, Lyon possède une occasion en or de distancer l'Athletic Bilbao, son adversaire du soir et certainement plus grand rival pour la qualification directe. Pour accueillir les Basques, à la peine en championnat (17e), Rémi Garde devra encore composer avec les absences de Bastos (dos) et de Gourcuff (genou). Côté Athletic, Llorente, le buteur de Bilbao, a déjà prévenu : "Il y a des équipes qui rendent cette compétition attractive. L’OL évolue normalement en Ligue des Champions et cela nous motive d’affronter une telle équipe. Passer la phase de poules est notre objectif".

Epreuve de vérité pour Bordeaux

Bordeaux, sur courant alternatif cette saison en Europa League, se déplace sur le terrain des Portugais du Maritimo Funchal avec comme principal objectif de ne pas rentrer bredouille pour ne pas perdre la main dans un groupe D dominé par les Anglais de Newcastle. Brillants contre Bruges (4-0), mais sortis frustrés de St James Park (0-3), quel visage les Girondins offriront-ils sur l'Île de Madère, six jours après le camouflet subi en L1 face à Lille (1-1) ? Quand il faut ramener un point et conserver leur cage inviolée, les hommes de Francis Gillot savent s'y prendre en adoptant un système défensif à cinq plutôt au point (aucun but encaissé à Paris, Valenciennes et Lyon). Face à Maritimo, loin d'être un cador de la Liga portugaise, Gillot, qui devrait revenir à une défense à quatre plus classique, sera privé de son gardien international Cédric Carrasso (genou), très régulier depuis août, de son défenseur polyvalent Lamine Sané (cuisse) et de son attaquant point de fixation Cheick Diabaté (gastro).

Julien Lamotte