Manchester United-Ajax: La finale endeuillée après l'attentat

Manchester United-Ajax: La finale endeuillée après l'attentat

Publié le , modifié le

La finale de l'Europa League mercredi à Stockholm (20h45) entre Manchester United et l'Ajax Amsterdam, qui s'annonçait comme une belle fête sportive, a pris une autre tonalité après l'attentat meurtrier qui a touché la ville mancunienne. L'UEFA, organe de tutelle de la compétition, s'est déclarée "sous le choc" après l'attentat, mais s'est voulue rassurante mardi à la veille de la finale à Stockholm. L'Union européenne du football assure avoir "pris en compte" le risque terroriste "depuis le début des préparatifs".

"Nos pensées vont aux victimes et aux familles des personnes concernées", a d'abord indiqué l'UEFA dans un communiqué. L'attentat, perpétré par un homme qui a fait détoner un engin explosif dans le foyer de la Manchester Arena à la sortie d'un concert de la pop-star américaine Ariana Grande, a fait au moins 22 morts et 59 blessés, dont de nombreux enfants. "Il n'existe actuellement aucun renseignement spécifique qui pourrait suggérer que l'une des activités de la finale de l'UEFA Europa League à Stockholm puisse être la cible d'attaques", a ajouté l'instance européenne du foot. De plus, ajoute l'UEFA, "plusieurs mesures de sécurité supplémentaires ont été mises en oeuvre suite aux attaques de Stockholm en avril dernier". 

Mourinho: 'un travail à faire', malgré le déchirement  Les joueurs de United, qui ont tenu à faire une minute de silence dans leur centre d'entraînement ce mardi matin avant de s'envoler pour la Suède, devraient arborer un brassard noir sur le terrain mercredi soir. Fait rarissime, le club de United a annulé sa conférence de presse de veille de match à Stockholm, prévue mardi soir.

Le coach de Manchester United José Mourinho a confié sur Twitter que ses joueurs et lui étaient "très tristes après les événements tragiques de la nuit dernière". Mais dans un autre tweet il a souligné qu'il y avait "un travail à faire", c'est à dire jouer la finale de l'Europa League, et l'emporter. "Nous ne pouvons retirer de nos esprits et de nos coeurs les victimes et leurs familles. Je sais, même après le peu de temps que j'ai passé ici, que le peuple de Manchester va s'unir pour ne faire qu'un", a encore ajouté "Mou". Cette remobilisation n'est anodine: la finale est lourde d'enjeux pour le club anglais, aussi bien sur le plan sportif que financier: le vainqueur de la C3 se qualifiera pour la prestigieuse et lucrative Ligue des champions la saison prochaine. L'Ajax, 2e de son championnat, n'en aurait pas forcément besoin, puisque le club d'Amsterdam accédera par ce biais aux barrages de l'épreuve (dernier filtre avant les poules). Mais pour ManU, 6e de la Premier League, c'est la seule façon de disputer la Ligue des champions après une saison plus que moyenne.

Le coeur brisé de Beckham

Le football à Manchester s'est bien évidemment mobilisé après la tragédie. Au Etihad Stadium, antre de l'équipe de football de Manchester City, une structure d'accueil a été mise en place mardi pour apporter un soutien aux personnes qui se trouvaient à la Manchester Arena et à leurs proches. A Old Trafford, stade de Manchester United, les drapeaux du club ont été mis en berne. L'Ajax s'est également montré solidaire avec un message de soutien: "Depuis Amsterdam, nos pensées vont vers les victimes et leurs proches". L'onde de choc a atteint le monde du foot. David Beckham, ancienne idole de United, a déclaré avoir le "coeur brisé" sur Instagram. "En tant que père et être humain, ce qui est arrivé m'attriste profondément. Mes pensées vont à ceux touchés par cette tragédie". 

Gary Lineker, ancien international anglais devenu présentateur télé vedette, a également twitté: "Cibler des enfants lors d'un concert dépasse l'entendement. Au delà de la folie, au delà du mal". Ce match faisait rêver par son casting, avec plusieurs cracks de la planète foot. Comme Paul Pogba, devenu le joueur le plus cher du monde (105 M EUR) en passant de la Juventus à Manchester United cet été. Comme Kasper Dolberg, 19 ans, symbole de la jeunesse triomphante de l'Ajax Amsterdam. Mais depuis Stockholm, joueurs et spectateurs auront les pensées tournées vers Manchester.

AFP