Lyon Grenier Gourcuff Lacazette
Les Lyonnais seront-ils à la fête en Ligue Europa ? | SEBASTIEN BOZON / AFP

Lyon vise un match nul à Séville

Publié le , modifié le

Lyon se contenterait d'un résultat nul, jeudi à Séville à l'occasion de son entrée en Europa league face au Betis alors que son objectif global dans la compétition sera de sortir du groupe I. "Il faut sortir de la poule mais elle est redoutable. Un nul à Séville nous irait bien", a notamment reconnu le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, dans un entretien publié mercredi par le quotidien Le Progrès et dans lequel il a toutefois mis la pression.

Le club rhodanien, en difficulté sportive, entend s'accrocher à son statut  européen en attendant d'entrer, en 2015, dans son nouveau stade de 58.000  places. "Nous avons la 3e ou 4e masse salariale en Ligue 1 mais aussi le 3e ou 4e  budget. C'est pourquoi je demande que nous n'ayons pas d'objectifs différents  de ce que nous valons économiquement", a-t-il insisté, écartant "toute  inquiétude pour la suite".

Dimanche, après le résultat nul concédé à domicile devant Rennes (0-0),  l'entraîneur Rémi Garde, que JMA décrit comme "brillant mais parfois trop  gentil", avait demandé aux médias "d'arrêter de faire croire que des joueurs  avec dix matches de CFA (4e div.) allaient faire rêver tout le monde".

La tâche s'annonce ardue

"Il faut arrêter de penser que l'on est plus beau que ce que l'on est, nous  à l'intérieur du groupe et vous (médias, public) à l'extérieur. Il faut rester  réaliste, ne pas rêver mais il n'y a pas de doute. Nous tenterons de faire la  meilleure saison possible", avait souligné le technicien. Lyon, qui reste sur cinq matches sans victoire toutes compétitions  confondues (4 défaites, 1 but marqué, 7 encaissés) est actuellement 8e en Ligue  1 avec 7 points en 5 journées.

La tâche s'annonce donc effectivement ardue pour l'OL dans cette poule I,  hormis peut-être contre les Croates de Rijeka. Outre le Betis, l'un des clubs  espagnols les plus populaires qui retrouve l'Europe après sept ans d'absence,  l'équipe portugaise de Vitoria Guimaraes est aussi candidate pour la  qualification en 16e de finale. Les représentants de l'Espagne et du Portugal sont traditionnellement  performants en C3 à l'inverse des Français.

Alors que l'OL sera privé des défenseurs Milan Bisevac et Miguel Lopes, un  ancien du Betis, et du milieu Yoann Gourcuff, notamment, Garde devrait ménager  certains joueurs en vue des matches de championnat dimanche à Gerland contre  Nantes et mercredi à Ajaccio. Mais l'effectif lyonnais est plutôt étriqué en  joueurs expérimentés ou de qualité. Au Betis, 12e de la Liga après son succès sur Valence (3-1) dimanche,  l'entraîneur José Mel devrait aussi modifier son onze de départ dont les buts  sont gardés par le Danois Stephan Andersen, arrivé cet été d'Evian/Thonon. Il y a rejoint l'arrière central brésilien Paulao, passé par Saint-Etienne  (2011) comme le défenseur franco-polonais Damien Perquis, rétabli d'une  blessure et qui pourrait rentrer.

AFP