Marseille - Mönchengladbach
Marseille s'est fait bousculer jeudi soir par Mönchengladbach | PATRIK STOLLARZ

L'OM tombe de haut, Bordeaux pouvait faire mieux

Publié le , modifié le

Marseille et Bordeaux n'ont pas connu autant de réussite que leurs confrères de Lyon. Quelques heures après le succès des Gones face à l'Athletic Bilbao, les Phocéens se sont inclinés contre Mönchengladbach (2-0) et les Girondins concédé le nul sur la pelouse du Maritimo (1-1), à Madère.

Marseille ne gagne plus

Avec l'effectif quantitativement limité de l'OM, le poids des matches à répétition commence à se faire sentir. Sur la pelouse d'une équipe de Moenchengladbach motivée, et en tout cas désireuse de réussir son retour sur la scène européenne après seize ans d'absence, les Marseillais n'ont certes pas démérité dans l'engagement comme dans les intentions, mais ils ont encore une fois manqué de capacité de percussion et de surprise dans leur jeu. Face à un bloc très solide, les Marseillais ont été déstabilisés sur quelques coups du sort et n'ont pas eu les moyens de revenir.

Ils avaient pourtant réussi leur entrée dans la partie, s'imposant à la fois dans la possession du ballon et territorialement. "Gladbach", souvent pris en contre cette saison, affichait comme principal objectif de ne pas se découvrir et c'était donc logiquement l'OM qui se montrait dangereux le premier, notamment par Rémy. Mais bien que les occasions étaient rares,  l'OM conservait la maîtrise du match jusqu'à la demi-heure de jeu. A ce moment là, pour ce qui était quasiment sa première incursion dans la surface olympienne, Mönchengladbach obtenait un penalty, la main de Kaboré ayant bloqué un tir de Nordweidt. Daems trompait Mandanda et ouvrait la marque (33e).
Dès lors les hommes du Borussia jouaient beaucoup plus libérés prenant plus souvent le contrôle de la balle, jusqu'à la pause.

Au retour des vestiaires, la montée en puissance de Moenchengladbach se confirmait malgré une frappe juste à côté (64e) puis une belle tête plongeante (65e) de Barton, détournée par le dos d'un défenseur. Lucien Favre, l'entraîneur suisse du club allemand, faisait tourner son effectif et à peine entré en jeu à la place de l'international néerlandais de Jong blessé dans un choc, Mlapa prenait sa chance des 30 m, trompant Mandanda pour le 2-0 (67e). Les Allemands défendaient ensuite solidement leur résultat et les Marseillais ne parvenaient pas à les faire douter.

Cette victoire, qui fait bien à l'équipe de la Ruhr, à la peine en championnat (13e) et qui se se relance ainsi en Europa League, est en revanche un coup d'arrêt pour l'OM qui perd la tête de son groupe dans la compétition, au profit des Turcs de Fenerbahçe, vainqueurs à Limassol (0-1).       

Bordeaux, roi du nul

Bordeaux méritait certainement un peu mieux que son match nul sur la pelouse de Maritimo (1-1). Après l'ouverture du score de Gouffran (30e) sur un bon service de l'inévitable Trémoulinas, les joueurs de Francis Gilot semblaient bien partis pour rapporter trois points décisifs à l'extérieur. Très précieux durant toute la partie, Gouffran inscrivait là au passage son deuxième but de la compétition après celui marqué contre Bruges. Il aurait même pu s'offrir un doublé à la 50e min mais a vu sa frappe enroulée manquer le cadre de Salin.

Mais le Français Valentin Roberge en avait décidé autrement. A peine six minutes plus tard, il reprenait une belle frappe de Ruben Ferreira sur la barre pour tromper Olimpa. Le club de Madère, globalement dominé durant la rencontre, aurait pu réussir un hold up parfait en fin de match mais la frappe de Danilo Dias (81e) trouvait le petit filet. Match nul et de quoi nourrir quelques regrets pour les Bordelais. En plus d'enchaîner les matchs nuls toutes compétitions confondues, les Girondins ont vu Newcastle dominer Bruges (1-0) dans la soirée et prendre un peu plus les rênes du groupe D avec 7 points. Les Bordelais restent cependant deuxièmes avec 4 points et conservent toutes leurs chances de qualification. Leur prochain rendez-vous sera encore une fois face aux Portugais, le 8 novembre. Pour renouer avec la victoire ?