Alexandre Lacazette
La joie des joueurs lyonnais après l'ouverture du score d'Alexandre Lacazette | PHILIPPE DESMAZES / AFP

L’OL valide son ticket pour les barrages

Publié le , modifié le

L’Olympique Lyonnais a facilement assuré sa qualification pour les barrages de la Ligue Europa 2014-15, ce jeudi à Gerland. Large vainqueur du Mlada Boleslav la semaine dernière (4-1), la jeunesse rhodanienne n’a pas forcé pour s’imposer à nouveau (2-1) grâce à Alexandre Lacazette et Clinton N’Jie.

Les jeunes pousses lyonnaises se font des politesses en ce début de saison : après Mohamed Yattara (21 ans), auteur d’un doublé la semaine passée en République Tchèque, c’est Clinton N’Jie (20 ans) qui a profité des rotations du nouvel entraîneur Hubert Fournier pour marquer son tout premier but avec les pros. Une réalisation qui aurait pu être anecdotique -même avec un nul en poche, l’OL aurait joué les barrages de la Ligue Europa- si elle n’avait pas offert la victoire aux Gones à la 89e minute, à l’issue d’un contre rondement mené.

Une récompense toute logique pour les Lyonnais, car ils ont globalement dominé leur sujet ce jeudi, devant leur public. Plutôt séduisants en attaque malgré quelques déchets techniques, les locaux ont longtemps pêché dans la finition, à l’image d’un contre très mal géré par le duo Lacazette-Benzia, seul face au gardien, à la demi-heure de jeu. Dominateurs, les Lyonnais ont finalement dû attendre trente minutes de plus pour prendre l’avantage. A la suite d’un superbe festival de Nabil Fekir côté gauche, Alexandre Lacazette surgissait au second poteau pour pousser le cuir, préalablement dévié par un défenseur tchèque, dans le but vide.

Bedimo et Rose sortis sur blessure

Tranchant dans ses prises de balle, rapide et puissant, Lacazette était tout près de réussir le K.O cinq minutes plus tard, mais sa frappe passait juste à côté du cadre. Le match tombait alors dans un faux rythme, et Mlada Boleslav en profitait pour provoquer un penalty improbable, joliment transformé par le jeune Tricolore Florian Milla (20 ans), formé à Saint-Etienne, qui osait la panenka. Hormis cela, l'OL n'a été en danger qu'une fois, en début de match, sur un tir de Stolhanzl touchant sur la barre, consécutif à une mauvaise sortie d'Anthony Lopes.

Serein après le large écart creusé la semaine passée, Hubert Fournier peut désormais attendre le tirage au sort des barrages, vendredi à 13h. Le technicien se félicitera d’avoir fait tourner son effectif pour permettre aux espoirs de se mettre en valeur, mais il regrettera deux grosses ombres au tableau : les sorties sur blessure de Lindsay Rose et d’Henri Bedimo, évacué sur civière après s’être écroulé en fin de première période en tentant une accélération anodine. Le latéral lyonnais manquera cruellement à la défense lyonnaise dimanche, contre Rennes, pour la reprise de la Ligue 1.

Hubert Fournier (entraîneur de Lyon): "La satisfaction est d'avoir gagné et d'être qualifié. On peut s'arrêter là sur les satisfactions. C'était un match laborieux que nous avons mal entamé. Nous avons manqué de mobilité autour du porteur du ballon. Il y a eu du déchet technique et cela a facilité l'organisation défensive de notre adversaire qui ne nous a pas permis d'installer notre jeu. Le score du match aller (4-1) peut être une des explications. C'est ce que je craignais un peu. La qualification était presque acquise et il n'y a pas eu ce supplément d'âme important dans les matches européens qui aurait pu nous rendre le match plus facile. Les blessures de Henri Bedimo et Lindsay Rose ont été des faits de jeu qui nous ont aussi perturbé. Il a fallu recomposer deux fois notre défense. Cela a pénalisé un peu."