Frau Lille Gant Europa Ligue 122010
Pierre-Alain Frau (Lille) | AFP - FRANCOIS LO PRESTI

Lille qualifié pour les 16es de la Ligue Europa

Publié le , modifié le

Il n'y a pas eu photo entre Lille et La Gantoise dans le dernier match de poules de la Ligue Europa (groupe C). Le Losc devait gagner pour accéder aux 16e et rejoindre le PSG. Le Losc l'a fait avec la manière 3-0 grâce à des buts d'Obraniak (31e), Frau (56e) et Sow (88e). 2e derrière le Sporting Portugal et non tête de série, Lille recevra au match aller.

Ce n'est pas le derby du Nord mais ça pourrait le devenir si la Wallonie devenait Française. Comme la scission de la Belgique n'est pas encore d'actualité, ce Lille – La Gantoise n'est qu'un derby international offrant un billet pour les 16es de finale de la Lige Europa. Avec une seule victoire au compteur, le Losc était miraculeusement en course pour la qualification dans le groupe C. Il lui suffisait de battre son voisin gantois pour passer l'hiver au chaud. Un match à quitte ou double. Sur sa forme actuelle, Lille était un trop gros morceau pour son adversaire.

Rudi Garcia (entraîneur de  Lille): "Il n'y a pas de match parfait. On peut dire que la mission est  accomplie avec la manière. On avait décidé d'être très ambitieux, conquérants, de peser sur cette défense à la source. Cela  nous a plutôt réussi puisque le premier but vient sur un contre et une belle  finition derrière. On n'a pas marqué assez tôt à mon goût. Surtout on aurait pu  atteindre la pause avec deux buts d'avance au lieu d'un. On a fait preuve de  maturité en marquant trois buts. Notre qualification est méritée. C'est notre  meilleur match européen sans contestation".

Comme souvent, ouvrir le score aura été le plus difficile à faire. Saoulée d'occasions nordistes, l'équipe belge allait craquer sur une énorme bévue du défenseur central Suler. Longtemps le Belge se repassera dans sa tête cette passe en retrait trop molle alors qu'un Lillois était caché dans son dos. Obraniak traînait par là et n'avait plus qu'à dribbler le portier belge pour ouvrir le score (1-0, 31e). Mis en confiance, les Dogues accentuaient la pression. Le même malheureux Suller était contré par De Melo à 30 mètres de son but. Hazard transmettait pour Frau qui trouvait une 2e fois le poteau dans ce match (39e).

Lille n'était pas loin du KO sur les tentatives de d'Obraniak (43e) puis de Cabaye au ras du poteau (44e). Si La Gantoise n'abdiquait pas, c'était parce qu'il n'y avait qu'un but d'écart. Pas très longtemps car Frau voyait ses efforts récompensés après une belle lutte et un tir croisé (2-0, 56e).

A l'image de la neige qui commençait à blanchir le Stadium Nord, les Gantois s'effaçaient dans leur maillot immaculé. Lille déclenchait avalanche sur avalanche. Deux poteaux sauvaient La Gantoise tandis que Jorgacevic s'occupait du reste devant Sow (70e, 79e) et Obraniak (82e). Sow avait toutefois le dernier mot en fin de match (88e).

Francky Dury (entraîneur de la Gantoise): "C'est une victoire méritée. Lille  a fait très bon match. On a essayé de commencer avec une bonne organisation.  Mais on prend un but au bout d'une demi-heure. C'est difficile car on joue  contre une équipe qui se sent très bien. On n'était pas au top et on est tombé  sur une équipe en pleine forme avec des milieux qui se sont bien engagés, une  défense qui est très efficace et des attaquants qui se projettent très bien. On  doit accepter le trois à zéro."

Anderlecht en délire, l'Atletico Madrid à la trappe

Anderlecht a remporté son duel à distance avec l'AEK Athènes lors de la dernière journée de la Ligue Europa. Vainqueur 2-0 du Hajduk Split, les Belges se qualifient car, dans le même temps, l'AKE a été balayée à domicile par St-Pétersbourg 3-0. L'Atletico a été neutralisé dans le groupe B sur la pelouse d'un Leverkusen déjà qualifié (1-1), et ce en dépit de la présence de son duo Forlan-Agüero. Le tenant du titre est devancé de deux points par l'étonnant Aris Salonique (vainqueur de Rosenborg 2-0). La Juventus Turin a enregistré son 6e nul en autant de match (1-1 contre Manchester City). La "petite finale" pour le leadership du groupe I est revenue au PSV Eindhoven (0-0 contre le Metalist Kharkov) alors que les positions étaient déjà figées dans le groupe H (qualifications de Stuttgart et des Young Boys Berne, le VfB signant le carton du soir, 5-1 contre Odense).

Au total, la Russie et le Portugal disposent du plus gros contingent de clubs qualifiés en 16e de finale avec quatre formations chacune (CSKA Moscou, Zenit Saint-Pétersbourg, Spartak Moscou et Rubin Kazan d'une part; Sporting, Porto, Braga et Benfica de l'autre). La ville grecque de Salonique envoie pour sa part ses deux représentants (Aris et PAOK), alors que l'Italie n'en a plus qu'un (Naples). Le tirage au sort des 16e de finale de l'Europa League (17-24 février) aura lieu vendredi, avec en lice les 24 clubs issus de la phase de groupes de la C3 et les 8 équipes reversées de la Ligue des champions, avec un système de têtes de série.

Les forces en présences

TETES DE SERIE:
Premiers de groupes de C3: Manchester City, Leverkusen, Sporting Portugal, Villarreal, Dynamo Kiev, CSKA Moscou, Zenit Saint-Pétersbourg, VfB Stuttgart,
PSV Eindhoven, Paris SG, Liverpool, Porto
Meilleurs troisièmes de groupes de C1: Braga, Spartak Moscou, Ajax Amsterdam, Twente

NON TETES DE SERIE:
Deuxièmes de groupes de C3: Lech Poznan, Aris Salonique, Lille, PAOK Salonique, BATE Borisov, Sparta Prague, Anderlecht, Young Boys Berne, Metalist
Kharkov, FC Séville, Naples, Besiktas
Moins bons troisièmes de groupes de C1: Benfica, Glasgow Rangers, Rubin Kazan, FC Bâle