Montage LOSC EAG
Lille et Guingamp visent la qualification en 16e de finale. | DR

Lille et Guingamp : le nul ou la victoire

Publié le , modifié le

Lille et Guingamp peuvent se qualifier pour les 16e de finale dès ce soir, face à Wolfsburg et Salonique. Un nul et une victoire suffiraient à leur bonheur, mais la partie est loin d'être gagnée.

Lille doit gagner

Le LOSC est actuellement 3e du groupe H, avec trois points de retard sur Wolfsburg. Les Lillois doivent à tout prix s’imposer face au deuxième du groupe s’ils souhaitent poursuivre l’aventure européenne.  L’autre match du groupe, Everton-FC Krasnodar, n’a aucun enjeu puisque les deux sont respectivement qualifiés et éliminés de la compétition. Aussi c’est bien une finale qui attend le LOSC. Pour cela, les hommes de René Girard vont devoir s’employer. Au match aller, en Allemagne, les Dogues avaient eu du mal à s’en sortir contre Wolfsburg, deuxième du championnat de Bundesliga, pour au final rentrer à Lille avec le point du nul (1-1). Le Losc, 15e actuel de Ligue 1, doit impérativement hausser son niveau de jeu s’il ne souhaite pas quitter l’Europa League. Et cela passe par une première victoire de la saison en Europa League, ce qui serait un bel exploit pour les Nordistes, qui plongent au classement, et qui n'ont plus senti le parfum de la victoire depuis 12 matches déjà.  

Guingamp peut se contenter du nul

Du côté breton, les joueurs de Jocelyn Gourvennec n’ont besoin que d’un nul pour se qualifier pour le tour suivant. Deuxièmes ex-aequo avec le PAOK Salonique, les Guingampais se déplacent donc en Grèce pour y jouer leur finale, la Fiorentina étant d’ores et déjà qualifiée et assurée de la première place. A l’aller, les Bretons avaient battu le PAOK, ce qui leur donne un avantage avant cet épilogue de la phase de groupe. Surtout que les Costarmoricains n'ont jamais remporté un seul match en Europa League en dehors de leur stade du Roudourou. Mais leur rebond en championnat leur permet d'arriver sur le sol grec en confiance. Cette expérience européenne, si jamais elle se termine ce soir, restera, pour l'entraîneur Gourvennec, une expérience unique : "C'est un parfum différent du championnat, c'est rare dans la  carrière d'un joueur, en tout cas d'un joueur de Guingamp. La coupe d'Europe  apporte aux joueurs un peu plus de marge, parce que c'est de l'expérience"