Ligue Europa : Romain Hamouma, enfin le second souffle ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Romain Hamouma
Romain Hamouma | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Freiné par des blessures récurrentes ces dernières saisons, Romain Hamouma a laissé de côté ses pépins physiques et démarré la saison de Ligue 1 tambour battant. Meilleur buteur de l’AS Saint-Etienne avec 3 réalisations en 4 matches, il est l’une des seules individualités à ressortir au sein d’un collectif stéphanois qui peine sur le plan offensif. La rencontre de jeudi face à La Gantoise pour les retrouvailles du club du Forez avec la Ligue Europa pourrait lui donner l’occasion de confirmer cette bonne dynamique.

Le vieux stéphanois fait de la résistance. À 32 ans bien sonnés, au moment de fêter ses retrouvailles avec la Coupe d’Europe sur la pelouse de La Gantoise (21h00), Romain Hamouma semble trouver un nouveau souffle à Saint-Etienne. Mieux, l’ancien Caennais est même l’un des seuls joueurs à surnager au sein de l’effectif de Ghislain Printant depuis le début de saison. Avec trois buts inscrits en quatre matches, dont un doublé face à Toulouse (2-2), le natif de Montbéliard pèse à lui-seul 60% des buts des Verts depuis la reprise du championnat. Une statistique à prendre avec des pincettes, évidemment, étant donné le manque de réussite offensive criant de ses coéquipiers.

à voir aussi Ligue 1 : Saint-Etienne et Toulouse se neutralisent dans un match spectaculaire Ligue 1 : Saint-Etienne et Toulouse se neutralisent dans un match spectaculaire

Il n’empêche, ce début de saison prometteur sur le plan individuel est une vraie satisfaction pour Hamouma, qui a longtemps ruminé des blessures aux mollets ces dernières années. Avec trois buts en 262 minutes jouées, il affiche un excellent ratio d’un but par match. Des statistiques qu’il n’a jamais connues depuis son arrivée dans la Loire en 2012. C’est bien simple, à ce rythme, le joueur formé au FC Sochaux pourrait rapidement battre son record de buts en Ligue 1 (9 en 2013-2014). Une véritable exception au sein d’un collectif stéphanois qui se cherche encore depuis le grand ménage de "Printant".

Car oui, depuis sa victoire inaugurale sur la pelouse de Brest (1-2) lors de la première journée de championnat, Saint-Etienne patine, et s’enlise doucement mais sûrement vers une position délicate au classement (16e), qui ne correspond en aucun cas à ses ambitions. Le 4e de Ligue 1 la saison dernière vise mieux, bien mieux, et son mercato estival marqué par les arrivées des Yoann CabayeDenis Bouanga, Ryad Boudebouz, Zaydou Youssouf, Harold Moukoudi et autres Jean-Eudes Aholou suffit à les justifier. 

Il revient de loin

Heureusement pour les Verts, si les nouvelles recrues peinent à trouver leur place sur le terrain – à l’image d’un Boudebouz encore décevant face à Toulouse - Romain Hamouma a lui bien retrouvé celle qui fut la sienne. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la partie n'était pas gagné d'avance pour le milieu offensif stéphanois, qui sortait d’une saison galère, peut-être l'une des pires de sa carrière sur le plan individuel. "Ma saison est compliquée" constatait-il lui-même en mars dernier, "Je ne suis pas du tout au rendement que j’espérais. J’ai eu quelques pépins physiques aussi (…) Ce n’est pas évident de revenir à chaque fois en étant arrêté, mais je m’accroche, je travaille, et j’espère que mon travail apportera quelque chose à l’équipe".

Romain Hamouma et Mathieu Debuchy
Romain Hamouma et Mathieu Debuchy © AFP

Le Luron ne croyait pas si bien dire. Sa deuxième partie de saison, bien meilleure, a laissé place à un début d’exercice 2019-2020 idéal, quasi-parfait. Et si ses coéquipiers suivaient le rythme – le buteur maison Whabi Khazri étant méconnaissable depuis plusieurs mois – Saint-Etienne ne serait certainement pas 16e du championnat. Les deux défaites consécutives à Lille (3-0) et Marseille (1-0) ont fait du mal psychologiquement, mais ont aussi laissé entrevoir des motifs d’espoir. Dans le jeu, les Verts étaient là. Manque seulement ce brin de réussite offensive qui a tant fait défaut au club du Forez ces dernières années. Et Romain Hamouma ne peut pas le représenter à lui seul.

Dans cette situation, les retrouvailles avec la Ligue Europa arrivent à point nommé. Alors qu’ils n’avaient plus disputé de compétition européenne depuis deux ans et une élimination en 16e de finale de la C3 face à Manchester United, les coéquipiers de Loïc Perrin, capitaine infatigableveulent profiter de cette parenthèse enchantée pour s’offrir une bouffée d’oxygène. Les supporters l’ont bien compris, et s’ils ont fait part de leur hostilité envers Ghilsain Printant ces dernières semaines, ils seront bien présents à Gand ce jeudi. Près de 1000 stéphanois sont attendus et le parcage visiteur de la Ghelamco Arena affichera complet. Aux Vers de répondre sur le terrain.