Ricardo Pereira Monaco Schalke 04
Ricardo Pereira pris en tenaille entre deux joueurs de Schalke 04. | VALERY HACHE / AFP

Ligue Europa : Nice s'incline à domicile contre Schalke 04

Publié le , modifié le

Pour leur premier match en Ligue Europa, les Niçois se sont inclinés à l'Allianz Riviera face aux Allemands de Schalke 04 (0-1). Peu inspirés, les Aiglons ont rendu une copie assez brouillonne et n'ont jamais vraiment inquiété le pensionnaire de Bundesliga. Schalke 04 a inscrit le seul but de la rencontre grâce à Baba (75e) et aurait même pu corser l'addition. C'était sans compter sans un Yoann Cardinale quasi-héroïque.

Dominés dans le jeu, l’addition aurait pu être plus salée pour les Rouge et Noir qui peuvent remercier leur gardien. Yoann Cardinale a sauvé les siens plusieurs fois, comme sur cette double parade après une frappe puissante de Goretzka suivie d’une reprise de ce même joueur (21e). Souvent mis à contribution, le gardien niçois s’est une nouvelle fois joliment illustré en détournant une frappe en pivot de Max Meyer qui filait au fond des filets (73e).

La puissance allemande

Plus physiques, les Allemands de Schalke 04 n’ont laissé que peu de ballons aux Aiglons, contraints de jouer essentiellement dans leur moitié de terrain. Face au bloc bien en place au milieu de terrain, les Azuréens ont eu du mal à se projeter vers l’avant. A l’inverse de son homologue tricolore, Ralf Fährmann a lui passé une soirée plutôt tranquille. Même sur les rares incursions niçoises aux abords de sa surface, le portier a rarement été inquiété. A la 55e minute, Alassane Plea joue la carte personnelle en décochant une frappe de loin à ras de terre qui passe largement à côté des cages. Une action sans trop d’inspiration, symptomatique du jeu proposé par les Niçois pour leur entrée dans la Ligue Europa.

Longtemps attendu, le réveil niçois s’est longtemps fait attendre. Même un peu trop. A un quart d'heure de la fin de la rencontre Baba débloque enfin la situation pour Schalke 04. Après un joli une-deux avec Meyer dans la surface, le Camerounais décoche une frappe puissante au ras du poteau gauche de Cardinale, battu cette fois-ci (0-1, 75e).

Balotelli reste muet

Pour Nice, le sauveur aurait pu s’appeler Mario Balotelli. Mais le fantasque italien, après s’être lui aussi essayé au une-deux avec Pléa, voit sa frappe être détournée en corner par Fährmann (83e). En fin de rencontre, les joueurs de Lucien Favre montrent un visage plus plaisant mais sans pour autant trouver la faille. A l’inverse, Schalke est tout près de doubler la mise dans le temps additionnel mais c’est sans compter sur le poteau droit de Cardinale qui repousse la frappe d’Eric Choupo Moting (90+2).

Trop attentistes, les Niçois s'inclinent logiquement. Le score aurait même pu être beaucoup plus lourd si Yoann Cardinale, seule satisfaction du côté des Aiglons ce soir, n'avait pas sorti le grand jeu. Après cette première défaite à domicile, les Niçois seront déjà sous pression dans deux semaines pour leur déplacement en Russie au FC Krasnodar.

Marine Couturier @Marine_Ctrier