La joie des joueurs de Rennes lors du match contre la Lazio Rome.
La joie des joueurs de Rennes lors du match contre la Lazio Rome. | Matteo Ciambelli / NurPhoto

Ligue Europa - Morel : "Trois matches, trois finales à jouer"

Publié le , modifié le

Dernier de son groupe avec un point, Rennes doit absolument engranger des points pour garder la flamme de la Ligue Europa. Cela commence dès jeudi, lors du déplacement à Cluj, en Roumanie, contre qui les Bretons ont perdu à l'aller (1-0) avec deux joueurs expulsés.

"Trois matches, trois finales à jouer". Le vétéran Jérémy Morel (35 ans) a la formule éclair pour résumer la phase de groupes retour du Stade Rennais. Dernier de son groupe avec un maigre point obtenu lors du premier match face au Celtic Glasgow (1-1), Rennes a depuis perdu ses deux matches face à la Lazio Rome (2-1) et le 24 octobre, à domicile face à Cluj (1-0) dans des conditions "surréalistes" - dixit Stéphan - avec les expulsions d'Edouard Mendy et Eduardo Camavinga, suspendus jeudi.

à voir aussi Ligue Europa : Rennes voit rouge et s'incline contre Cluj Ligue Europa : Rennes voit rouge et s'incline contre Cluj

Pas le droit à l'erreur

En gagnant sur le fil à Toulouse le week-end dernier grâce au jeune Yann Gboho (3-2), Rennes a pris une bouffée d'air mais il respire toujours mal. En mettant fin à dix matches de suite sans victoire, les Rennais ont sans doute donné du sursis à leur entraîneur, mais il est toujours fragilisé au sein du club. Embourbé à la 14e place du championnat, Rennes patine. Et cette année, le frisson de l'Europe n'est pas là pour amener un peu de chaleur au Roazhon Park.

Jérémy Morel considère trois finales, Julien Stéphan y voit lui une phase éliminatoire avant une possible "finale" de groupe face à la Lazio, au dernier match, comme rapporté par Ouest-France"Non, ce ne sont pas trois finales. Si finale il doit y avoir, elle aura lieu contre la Lazio Rome lors du dernier match de poule. Demain, c'est un quart de finale et si on remporte ce quart de finale, on aura le droit d'aller jouer une demi-finale à Glasgow. Voilà. C'est dans cet esprit-là qu'on doit l'aborder."

Salin de retour, Grenier dans le groupe

Sans Edouard Mendy et Eduardo Camavinga, Rennes va devoir remodeler son onze. En grande difficulté pour sa première compliquée au match aller, le très jeune Pépé Bonet (16 ans) ne devrait pas être reconduit dans les buts. Romain Salin, blessé à Monaco le 20 octobre, est dans le groupe et devrait pouvoir démarrer.

Au milieu, James Léa-Siliki, le prometteur Gboho et le revenant Clément Grenier postulent pour remplacer le néo-naturalisé français. Ce dernier réintègre le groupe pour la deuxième fois de suite après avoir été mis de côté pendant plusieurs matches.

Peu importe la qualité, tant qu'il y a le résultat : en cas de défaite jeudi et de victoire ou nul du Celtic face à Rome, le Stade Rennais serait éliminé prématurément d'une compétition qui lui a tant apporté la saison dernière. "Il nous faudra a minima sept, mais plus sûrement neuf points à prendre, donc trois victoires dont deux à l'extérieur si on veut sortir de la poule. C'est une tâche qui s'annonce extrêmement compliquée. Mais on a d'abord un match à jouer contre une équipe de Cluj bien positionnée, avec six points et deux matches à jouer à domicile. Si elle l'emporte demain, elle est quasiment qualifiée, donc c'est un enjeu important demain.", conclut Stéphan en conférence de presse.