Loïc Perrin
Loïc Perrin, tête basse, devant les joueurs romains qui viennent d'ouvrir le score | Claudio Pasquazi / Anadolu Agency

Ligue Europa : Monaco sauve les meubles, Saint-Etienne trébuche à Rome

Publié le , modifié le

Après avoir chacun décroché un point pour lancer leur Ligue Europa il y a deux semaines, Saint-Etienne et Monaco n’ont toujours pas trouvé le chemin de la victoire ce jeudi, lors de la deuxième journée de phase de poules. Les Verts, qui ont terminé la rencontre à neuf, n’ont pas eu les armes pour tenir tête jusqu’au bout à la Lazio Rome (2-3). Face à Tottenham, le gros morceau de son groupe, les Monégasques ont eux cruellement manqué d’efficacité offensive, même s’ils ont réussi à égaliser par l’intermédiaire de Stephan El Shaarawy. Les deux équipes peuvent presque nourrir quelques regrets (1-1).

Lazio Rome – Saint-Etienne : 3-2

Les Verts n’ont pas manqué de générosité, ce jeudi à Rome. Christophe Galtier avait donné le ton d’entrée en alignant Beric, Roux et Hamouma, trois joueurs à vocation offensive. Après six minutes de jeu, les visiteurs menaient déjà grâce à Bayal Sall, sur le premier corner du match. Mais dans la brume italienne, les Stéphanois n’ont pas tardé à déchanter. A l’égalisation d’Ogenyi Onazi (22e) succédait l’expulsion très sévère de Beric, coupable d’un coup de coude qui semblait involontaire sur Mauricio…

Saint-Etienne ne s’en relèvera jamais, et au retour des vestiaires, encaisseront deux nouveaux buts par l’intermédiaire de Wesley Hoedt (49e) et Lucas Biglia (80e). Trois minutes avant le troisième but, Sall laissait son équipe à neuf après un second carton jaune… mais les Verts n’ont rien lâché et ont même réussi à réduire la marque d’un joli lob de Kevin Monnet-Paquet (84e). Courageux mais insuffisant : après un nul contre Rosenborg (2-2), Saint-Etienne reste bloqué à un point et prend la dernière place du groupe G.

Monaco – Tottenham : 1-1

Pas franchement convaincant depuis la reprise en Ligue 1 (12 points en 8 journées), l’AS Monaco a bien failli réussir un joli coup ce jeudi à Louis II. Après une première demi-heure de jeu sans occasion monégasque, et logiquement conclue par l’ouverture de score d’Erik Lamela (35e), en contre, les locaux se sont réveillés et ont plusieurs fois fait trembler Hugo Lloris avant de rentrer aux vestiaires.

C’est finalement le coaching de Leonardo Jardim qui a fait la différence : en lançant Stephan El Sharaawy, le technicien portugais a permis de donner un second souffle à son attaque, qui trouvait enfin la mire par l’intermédiaire de son attaquant italien. D’un jolie tête (81’), il offrait aux siens un point important... mais qui ne fait pas pour autant les affaires de l’ASM. Deuxième après la première journée, le club de la principauté rétrograde en effet d’un rang, derrière Qarabag qui s’est imposé contre Anderlecht (1-0).

Réactions:

Christophe Galtier (entraîneur de Saint-Etienne): "Je pense que mes joueurs méritaient beaucoup mieux que ce résultat. Je  suis content de les avoir vus jouer de cette manière en Coupe d'Europe. Malheureusement, des événements contraires, les cartons rouges, ont fait que la Lazio a pu marquer des buts. Même avec ce lourd handicap, mes joueurs ont  toujours eu la volonté d'aller égaliser ou de réduire le score. On a eu des balles de 2-2 mais le gardien a fait l'arrêt qu'il fallait. On pouvait penser que match était plié mais les joueurs ont montré beaucoup de courage, d'intelligence et de générosité. On a cru qu'on pouvait égaliser."

Bernard Caïazzo (président du comité de surveillance de l'AS Saint-Etienne): "Quand on voit un arbitrage de ce niveau, on se dit que l'arbitrage  français, qu'on critique beaucoup, est le meilleur du monde. C'est une honte  pour le foot. Nous, on ne serait pas fiers de gagner un match comme ça. Avec une telle malveillance et une telle incompétence. C'est pas le foot qu'on aime".

Leonardo Jardim (entraîneur de Monaco): "Malgré le résultat, on a fait un bon match. L'adversaire ne nous a mis en difficulté que sur deux ou trois situations de contre. Mais on a eu des occasions. On a gagné en volume offensif après les changements. D'ailleurs un entrant a marqué sur un centre d'un autre entrant. (Sur le groupe de qualification) Lors du tirage, on avait dit que trois équipes allaient jouer pour se qualifier. Qarabag a gagné. Désormais le groupe est très équilibré, avec quatre équipes qui peuvent le faire. Monaco garde le même objectif: terminer dans les deux premiers. Les retours de Toulalan et Moutinho ont été positifs. Mais les jeunes aussi ont fait un très bon match ce soir. Et notre objectif est de les faire progresser pour qu'ils puissent jouer ensuite dans les meilleurs clubs européens, comme les joueurs qui sont partis cet été."