Lyon Roma Gonalons
Le Lyonnais Maxime Gonalons face à la Roma | ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Ligue Europa : Lyon prend une option face à la Roma

Publié le , modifié le

Lyon a remporté jeudi une précieuse victoire contre l'AS Rome 4-2 en 8e de finale aller de la Ligue Europa. L'OL est passé par tous les sentiments après avoir été mené 2-1 par les Romains au terme d'une première mi-temps moyenne. C'est Nabil Fékir qui a donné l'avantage aux siens grâce à un joli numéro de soliste. La fête s'est prolongée avec un ultime coup de canon d'Alexandre Lacazette dans les arrêts de jeu.

Une partie de la saison lyonnaise va se jouer en une semaine. 4e de Ligue 1 mais assez éloigné de la 3e place occupée par Nice (15 pts séparent les deux équipes), Lyon n’a plus qu’une dernière voie vers la Ligue des champions et elle passe par Rome. Enfin, avant d’aller au Stadio Olimpico jeudi prochain, les Gones avaient une première manche à bien négocier dans leur antre de Décines. Avec ses qualités et ses défauts du moment, l’OL a alterné le bon, le très moyen puis le très bon. Le bon lui a donné l’ouverture du score très rapide de Diakhaby, à point nommé sur un coup franc de Valbuena dévié de la tête par Rafael (8e).

Diakhaby héros malheureux

Malheureusement pour les Gones, leur début de match enlevé a été gâché par une période où le très moyen a refait surface. Beaucoup trop attentiste et spectateur en défense, Lyon a laissé la Roma lui planter deux pions qui pourraient lui coûter cher en vue de la qualification pour les quarts de finale. Le premier but romain est presque gag. Diakhaby et Gonalons ne se comprennent pas sur un ballon anodin. Le défenseur lyonnais hésite, glisse et laisse Salah récupérer le ballon pour s’en aller tromper Lopes avec sang-froid (1-1, 20e). Les Italiens, ragaillardis, ont logiquement enfoncé le clou sur un corner mal renvoyé. De Rossi centrait une deuxième fois devant le but pour Fazio qui plaçait un coup de tête terrible (1-2, 33e). L’OL aurait pu sombrer. Il a préféré relever la tête.

Le bijou de Fékir et le missile de Lacazette

Il n’y a eu quasiment que du très bon en deuxième période où la Louve a énormément tiré la langue derrière les chiens fous lyonnais. Il y a d’abord eu l’égalisation de Tolisso suite à un joli échange avec Lacazette (48e) et le bijou de Nabil Fékir. Tout juste entré en jeu, l’attaquant lyonnais otait une épine du pied de l’OL en marquant un but de grande classe. Tout y était. Le contrôle orienté, les dribbles, les feintes et le tir précis qui remettait les Rhodaniens devant au tableau d’affichage (3-2, 74e). Ce but concrétisait une avalanche d’occasions sur la cage d’Alisson mais le portier romain avait sorti le grand jeu devant Gonalons (65e), Lacazette (69e) et Valbuena (70e). L'impact mis par les Gones avait fait la différence alors que la Roma s'éteignait à petit feu. Il ne manquait qu’un dernier but pour aller à Rome plein d’espoirs. Il était l’œuvre d’Alexandre Lacazette sur une frappe puissante en dehors de la surface (90e +2). "C'est important pour le match retour, tous les buts sont importants, a indiqué Lacazette après le match. Ils nous ont mis deux buts, donc, pour eux c'est assez bien. Il ne faut pas s'enflammer, ne surtout pas penser qu'on est qualifiés." Toute ressemblance avec une autre équipe française est purement fortuite...

Résulta​ts des 8es de finale aller

Apoel Nicosie (CYP) - Anderlecht (BEL) 0-1
Rostov (RUS) - Manchester United (ENG) 1-1
Copenhague (DEN) - Ajax Amsterdam (NED) 2-1
Celta Vigo (ESP) - Krasnodar (RUS) 2-1
Schalke 04 (GER) - Borussia Mönchengladbach (GER) 1-1
Lyon (FRA) - AS Rome (ITA) 4-2
Olympiakos (GRE) - Besiktas (TUR) 1-1
La Gantoise (BEL) - Genk (BEL) 2-5