Bertrand Traoré et Nabil Fékir (OL) se congratulent
Bertrand Traoré et Nabil Fékir (OL) se congratulent | OLI SCARFF / AFP

Ligue Europa : Lyon gagne son combat face à Everton

Publié le , modifié le

Pour son troisième match de poule de Ligue Europa, Lyon est allé s'imposer à Everton (2-1). Les joueurs de Bruno Génésio, rapidement devant au score après un penalty de Nabil Fékir, ont ensuite longtemps souffert pour préserver un résultat acquis grâce à un deuxième but de Bertrand Traoré. Ashley Williams avait entre-temps égalisé. Les Lyonnais consolident leur deuxième place du groupe derrière l'Atalanta Bergame, également vainqueur face à l'Apollon Limassol (3-1). Everton, dernier avec un petit point, s'enfonce.

Privé de son buteur Mariano Diaz, blessé aux adducteurs, Bruno Génésio avait décidé de titulariser le jeune Myziane Maolida en pointe. Houssem Aouar accompagnait lui Lucas Tousart dans l'entrejeu lyonnais. En face, Ronald Koeman avait lui choisi de se passer de Wayne Rooney, alors que se profile un rendez-vous décisif face à Arsenal dimanche en Premier League. D'abord timides, les Toffees n'ont cessé de s'améliorer au fil du match pour donner des sueurs froides au Lyonnais, plusieurs fois sauvés par un Anthony Lopes des grands soirs.

Le résumé : Lyon a souffert face à un Everton combatif

On se demandait si Nabil Fékir allait encore sauver l'Olympique Lyonnais. Le Lyonnais nous a peut être entendu. Dès la 6e minute du match, il se charge de transformer un penalty obtenu logiquement par Aouar après une faute de Holgate. Menés au score et dépassés par les contre-attaques lyonnaises, les coéquipiers de Kévin Mirallas subissent rapidement l'explosivité des attaquants lyonnais. Sous une pluie battante, les Toffees prennent enfin la mesure du match après vingt minutes de jeu. Morgan Schneiderlin et ses coéquipiers tentent de mettre du rythme et cherchent les espaces. Kévin Mirallas est tout proche d'égaliser après un bon jeu à trois (32').

Les offensives se font de plus en plus tranchantes aux abords du but d'Anthony Lopes. Klaassen, qui récupère le ballon après une glissade de Mouctar Diakhaby, écrase un peu trop sa frappe, dégagée par le gardien lyonnais. Les Gones souffrent en fin de première mi-temps, même si Aouar et Traoré se procurent des grosses occasions face à Pickford.

Les Toffees reviennent du vestiaire avec d'autres intentions : sur une double occasion, Holgate et Ademola Lookman, qui a remplacé Klaassen, sont tout proches de surprendre Lopes. Les Lyonnais, plus en retrait en seconde période, tentent de trouver de la percussion, mais Maolida est souvent seul dans la profondeur et multiplie les mauvais choix. La sortie de Fekir pour Jordan Ferri annonce les intentions de Bruno Génésio de verrouiller un résultat menacé par des Anglais de plus en plus entreprenants. Après une grosse altercation avec Bertrand Traoré suite à une poussette injustifiée du Gallois Williams sur Lopes, la température du stade prend subitement quelques degrés.

Le capitaine d'Everton fait sortir les Gones de leur match, et profite d'un erreur de marquage de Marcelo et Diakhaby pour placer une tête rageuse. Imparable (1-1, 69'). Gylfi Sigurðsson touche le poteau sur un coup franc quelques instants après. Les Lyonnais ne s'avouent pas vaincus. Sur une perforation de Maxwell Cornet, qui remplace Maolida, Bertrand Traoré douche Goodison Park d'une splendide talonnade, et redonne l'avantage aux Lyonnais (75'). Dans une fin de match débridée, les joueurs de Bruno Génésio souffrent jusqu'à la fin mais préservent un résultat durement acquis.

Le joueur : Bertrand Traoré a délivré les Lyonnais

Nous aurions pu choisir Nabil Fékir, buteur et encore indispensable sur l'heure de jeu qu'il a joué. Mais c'est bien Bertrand Traoré qui permet à Lyon de repartir d'Everton avec la victoire. Souvent bien placé, il a plusieurs fois tenté sa chance en vain. Alors que Goodison Park rugit enfin grâce à l'égalisation de Williams, il vient parfaitement couper le centre tendu de Cornet et glisse subtilement le ballon à contre-pied de Pickford.

Théo Gicquel @@theoogicquel