Ligue Europa : l'Inter Milan écrase le Shakhtar Donetsk pour se qualifier en finale de l'Europa League

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Inter Milan - Shakhtar Donetsk

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dix ans après son sacre en Ligue des Champions, l'Inter Milan retrouve enfin une finale européenne. Ce sera celle de l'Europa League grâce à sa victoire très convaincante (5-0) contre le Shakhtar Donetsk.

L’Inter Milan est bien de retour au premier plan. Après avoir fini sur les talons de la Juventus en Serie A (deuxièmes à un point), les Nerazzurri se sont qualifiés ce soir en finale de l’Europa League, leur première en coupe d’Europe depuis dix ans.

Pour dominer le Shakhtar Donetsk, les joueurs d’Antonio Conte ont réalisé un match parfait tactiquement, s’appuyant sur leur immuable 3-5-2 et leur défense de fer. Opposés à des Ukrainiens à la possession séduisante bien que stérile, les Interistes n’ont pas dévié de leur plan d’un iota. Un pressing haut pour empêcher les relances du Shakhtar et surtout, une fois le premier rideau effacé, un bloc défensif impressionnant de densité dans l’axe. Ajoutez un froid réalisme et vous obtenez un client sérieux pour remporter cette Europa League 2020.

Le Shakhtar a pourtant eu la maîtrise du ballon tout au long du match (63% de possession de balle) sans jamais véritablement inquiéter le trio défensif Bastoni-De Vrij-Godin. Seuls les Brésiliens Marcos Antonio, d’une demi-volée soudaine (43e), et Junior Moraes, d’une tête à bout portant repoussée par Handanovic (62e), auraient pu faire trembler les filets milanais.

Un manque de réalisme payé très cher deux minutes plus tard quand Danilo D’Ambrosio inscrivait le but du 2-0 à la réception d’un corner de Brozovic (64e). C’est que l’inter avait ouvert le score rapidement, dès la 19e minute, contre le cours du jeu, grâce à une tête décroisée de Lautaro Martinez qui marquait sur le premier tir de la rencontre.

Mais après l’heure de jeu, et donc cette tête ratée de Junior Moraes, le Shakhtar a définitivement craqué dans des proportions que la physionomie du match ne laissait pas imaginer. Après D’Ambrosio, Lautaro Martinez allait de son doublé d’une frappe enroulée du droit à l’entrée de la surface (74e) avant d’être imité par l’insatiable Romelu Lukaku (78e, 84e). Un nouveau doublé pour l’attaquant lui permettant d’inscrire un but dans chacun de ses dix derniers matches d’Europa League, un record il devient par la même occasion le meilleur buteur belge de la C3 avec 19 unités. Superstar.

L’Inter Milan espère continuer sur sa folle lancée d’une seule défaite sur les 17 derniers matches lors de la finale, disputée vendredi prochain contre le FC Séville. La dernière fois que l’Inter disputait une finale européenne, c’était celle de la Ligue des Champions en 2010. Les Nerazzurri l’avaient emporté. Les supporteurs milanais n’en attendent pas moins pour replacer définitivement l’Inter sur le devant de la scène européenne.