Ligue Europa : Lille éliminé en 16e de finale par l'Ajax Amsterdam

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jean-Baptiste Lautier
Klaasen célèbre son but face à Lille
Klaasen célèbre son but face à Lille, jeudi 25 février. | JOHN THYS / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Lille quitte l’Europe ! Le LOSC s’est incliné ce jeudi 25 février sur la pelouse de l’Ajax Amsterdam (2-1) en seizième de finale retour de la Ligue Europa. Les joueurs de Christophe Galtier ont relevé la tête dans le jeu après leur défaite au match aller mais ont manqué de réalisme pour venir renverser les Néerlandais.

Les Lillois ont montré un bien meilleur visage qu’au match aller - défaite 2 buts à 1 au Stade Pierre Mauroy - mais cela n’a pas suffi pour espérer renverser un Ajax Amsterdam droit dans ses bottes ce jeudi 25 février. Le LOSC peut regretter son manque de réalisme et s’incline (2-1) à la Johan Cruyff Arena face à des Néerlandais auteurs d'une 16e victoire toutes compétitions confondues. Les Dogues quittent l’Europe ce soir mais ils pourront se consacrer pleinement à la Ligue 1, qu’ils dominent actuellement.

Pourtant, les hommes de Christophe Galtier ont fait une entame particulièrement percutante grâce aux descentes de Jonathan Ikoné et de Timothy Weah sur le but de l’Ajax. Stekelenburg repoussait la balle devant les pieds d’Ikoné dès la 3e minute avant que Martinez ne stoppe la frappe de Xeka sur la ligne du but batave. Un enroulé de Weah frôlait le poteau droit (18e) des Néerlandais mais ce sont bien ces derniers qui ont débloqué la marque grâce à un coup franc excentré de Tadic, repris de la tête par Klaasen (15e).

Les Nordistes n’ont pas démérité, réduisant le score grâce à un penalty provoqué par Jonathan David et transformé en force par Yusuf Yazici. Mais avec la bagatelle de 18 tirs contre 10 pour l'Ajax, ils ont beaucoup trop manqué. Plutôt en vue ce soir, Renato Sanches n’a pas cadré une seule de ses quatre tentatives en dehors de la surface de réparation, dont une frappe tendue du droit (60e) rasant le poteau gauche de Stekelenburg. Mike Maignan, exemplaire dans les cages du LOSC, a longtemps évité la défaite à son équipe. Mais il n’a rien pu faire sur une tête à bout portant de David Neres en fin de match (88e) qui a définitivement enterré les espoirs lillois.

Un mal pour un bien ?

Dans son malheur, le LOSC peut toutefois trouver un peu de positif en disant adieu à l’Europe. Les joueurs de Christophe Galtier viennent d’alléger leur calendrier jusqu’à la fin de la saison en vue de jouer le titre en championnat. Les Lillois sont actuellement leaders de la Ligue 1 et restent sur huit matches sans défaites. Dans cette course qui les oppose à l’OL et au PSG, rien n’est joué. Les Dogues doivent encore affronter ses deux principaux concurrents mais aussi Marseille et Monaco. Pour préparer ces chocs, les Lillois bénéficieront alors d’un effectif préservé de déplacements européens énergivores.