Ozil

Ligue Europa : les clubs français suspendus aux résultats des équipes étrangères

Publié le , modifié le

Les quarts de finale de la Ligue Europa s'achèvent ce jeudi. Et les clubs français du haut de tableau en Ligue 1 auront un œil attentif sur les équipes qualifiées en demi-finales. Parmi les huit équipes encore en lice, cinq pourraient offrir, en cas de victoire finale en C3, à l'Hexagone un ticket direct pour la Ligue des Champions 2019-2020.

Le 16 mai 2018 se jouait la finale de la Ligue Europa au Groupama Stadium de Lyon, entre l'Olympique de Marseille et l'Atlético de Madrid. L'OM avait l'opportunité de gagner sa place en Ligue des Champions en cas de titre. Mais les Olympiens avaient été balayés (3-0) par les Colchoneros. Une défaite sous forme de victoire pour un autre club tricolore : l'Olympique lyonnais. 

En raison de la qualification en C1 des Madrilènes par leur championnat, la France voyait sa troisième place, occupée par l'OL, devenir directement qualificative pour la plus prestigieuse des compétitions de clubs. Cette année, le scénario pourrait être le même en faveur de Lyon. Le club de Jean-Michel Aulas, distancé par Lille pour la deuxième place, se retrouve à supporter un club étranger pour s'éviter deux tours de qualification (3e tour préliminaire et barrages). A moins qu'un des poursuivants (Saint-Etienne ou Marseille) ne lui chipe la troisième place.

Arsenal et Chelsea, les favoris

Actuellement cinquième au coefficient UEFA, la France ne dispose que deux places donnant un ticket direct pour la Ligue des Champions. Les deux premières. Afin d'avoir représentants assurés en C1 la saison prochaine, il faut que le vainqueur de la Ligue Europa soit aussi qualifié en C1 par son championnat national. Les clubs tricolores misent sur cinq formations opérant ce jeudi en quart de finale retour de la Ligue Europa.

Les résultats des matches aller :

Arsenal et Chelsea apparaissent, aux vues de leur classement national mais aussi du quart aller, les deux clubs les plus propices à faire aboutir cette situation. Les Gunners, tombeurs de Rennes en huitièmes, ont remporté leur match aller face à Naples (2-0). Un avantage conséquent au moment de se déplacer en Italie mais pas définitif. "Là-bas, ils vont pousser, ils seront bien plus agressifs, bien plus compétitifs, prévient Unai Emery, entraineur d'Arsenal. Notre objectif est de continuer à être compétitif aussi à l'extérieur, comme nous avons réussi à l'être à domicile." Mais une élimination des Gunners ne serait pas une mauvaise chose, du point de vue français. Naples étant deuxième de Serie A, le club italien a quasiment son ticket acquis pour la C1 version 2019-2020.   

Francfort et Valence, dans une moindre mesure

En cas de qualification d'Arsenal, la seule contrainte dans l'obtention d'un scénario favorable en faveur de la France est le classement du club anglais. Actuellement quatrième de Premier League, il est à la lutte pour les places 3 et 4 avec Manchester United, Tottenham et ... Chelsea. L'autre équipe londonienne présente dans ces quarts de finale peut offrir à l’Hexagone le chemin rêvé. Cinquième du championnat anglais à égalité de points avec Arsenal, les Blues se sont imposés au Slavia Prague au match aller (1-0).

Deux autres formations entrent dans les conditions souhaitées. Francfort occupe la quatrième de Bundesliga, dernière position bénéficiant du billet direct. Mais l'Eintracht est dans une position défavorable après la défaite au quart aller à Benfica (4-2). Enfin Valence présente aussi des aptitudes pour satisfaire les envies françaises. Les Blanquinegros sont en ballottage favorable après leur succès face à Villarreal (3-1). En revanche, les Valencians sont hors des places qualificatives en championnat. Sixièmes de Liga, ils ont trois points de retard sur Séville, quatrième.