Ligue Europa : les 4 fantastiques à l'origine du renouveau de Manchester United

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Manchester United affronte LASK ce soir en Ligue Europa
Manchester United affronte LASK ce soir en Ligue Europa | PRESS ASSOCIATION IMAGES/MAXPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Ce mercredi, à l'occasion de la reprise de la Ligue Europa, Manchester United accueille le club autrichien de LASK pour le huitième de finale retour. Très largement vainqueur à l'aller (5-0), l'équipe dirigée par Ole Gunnar Solskjaer ne devrait pas avoir de mal à rallier les quarts de finale et le Final 8 de la Ligue Europa qui se déroulera en Allemagne. Manchester United devrait très certainement faire partie des grands favoris, le tout grâce à une bonne dynamique et quatre joueurs qui symbolisent le renouveau des Red Devils sur cette deuxième partie de saison.

Des seize clubs encore en lice en Ligue Europa, difficile de ne pas faire de Manchester United l'un des deux grands favoris pour la victoire finale, avec l'Inter Milan. Déjà vainqueurs de la compétition en 2017, les Red Devils reçoivent ce soir le club autrichien de LASK, étrillé lors du huitième de finale aller (5-0) qui s'était déroulé à la mi-mars, quelques jours avant l'arrêt temporaire des compétitions en raison de l'épidémie de Covid-19. À l'époque, cette interruption semblait tomber au pire moment pour Manchester, qui venait d'enchaîner une onzième rencontre sans défaite.

Mais depuis le Restart de la Premier League courant juin, les hommes d'Ole Gunnar Solskjaer ont confirmé cette dynamique, en ne concédant qu'une défaite en onze matches, contre Chelsea en demi-finales de la FA Cup (1-3). Cette très bonne série, qui a permis au club d'accrocher une qualification en Ligue des champions pour la saison prochaine, les Red Devils la doivent notamment à quatre joueurs. Quatre éléments qui étaient déjà ou qui sont devenus indispensables à Manchester et qui seront déterminants pour espérer remporter la Ligue Europa en Allemagne.

• Paul Pogba, le retour du roi

Paul Pogba dicte le tempo à Manchester United
Paul Pogba dicte le tempo à Manchester United © Phil Duncan / Pro Sports Images Ltd / DPPI via AFP

En mars dernier, dans un podcast enregistré par son club, Paul Pogba se confiait sur sa longue absence du début de saison en raison d'une blessure à la cheville : "Je n'ai jamais vécu une période comme cela dans ma carrière et j'essaie de positiver. Cela me donne encore plus faim par rapport à mon retour". Ce retour sur les terrains, le champion du monde français l'a soigné : depuis le Restart, Pogba a été quasiment titulaire à tous les matches (sauf lors de la reprise contre Tottenham et lors de la défaite en demi-finales de FA Cup contre Chelsea) et a stabilisé une équipe déjà en confiance avant l'arrêt des compétitions. Meneur de jeu en retrait, Pogba dicte le tempo des matches avec brio et sa présence sur cette fin de saison de Ligue Europa - compétition dans laquelle il n'a pas joué la moindre minute cette saison - sera essentielle pour les Red Devils.

L'avis de notre spécialiste, Éric Roy (directeur sportif de Watford) : "Il est évident qu'avec ou sans Paul Pogba, Manchester United n'est pas la même équipe. Quand je suis arrivé à Watford, on avait battu Manchester United pour mon premier match (22 décembre, 2-0, ndlr). Pogba était rentré à 25 minutes de la fin du match pour son premier retour sur les terrains. Il n'était pas encore complètement remis mais il avait totalement changé le cours de la rencontre. À 20 ou 30%, il avait transformé l'équipe, donc on s'est dit qu'à fond, ce serait impressionnant. Et ça a été le cas sur le Restart, Manchester a été bon et ça coïncide avec son retour. Il est déterminant pour United."

• Bruno Fernandes, le game changer

Bruno Fernandes n'en finit plus d'être décisif depuis son arrivée
Bruno Fernandes n'en finit plus d'être décisif depuis son arrivée © ANDREW BOYERS / POOL / AFP

Difficile pour un joueur de mieux réussir son acclimatation à son nouveau club que celle de Bruno Fernandes à Manchester United. Arrivé en Angleterre dans les derniers instants du mercato hivernal, le milieu portugais n'a pas attendu avant de devenir le joueur le plus décisif de son équipe. Depuis sa signature, Bruno Fernandes a déjà inscrit dix buts et délivré huit passes décisives, le tout en vingt matches, et a considérablement impacté le jeu de Manchester. Sa présence sur le terrain est déterminante pour le club anglais tant le prodige portugais de 25 ans est un lien fondamental entre le milieu et l'attaque des Red Devils. Meilleur buteur de la Ligue Europa cette saison avec six réalisations, Bruno Fernandes peut envisager de remporter son premier trophée sur la scène continentale, avant d'exhiber tout son talent en Ligue des champions la saison prochaine.

L'avis d'Éric Roy : "Quand il est arrivé à Manchester, je ne le connaissais pas trop. Il était passé par l'Udinese, un club du groupe (détenu par Giampaolo Pozzo, comme Watford, ndlr) et de ce que j'ai entendu, c'était un garçon qui avait de la qualité mais qui ne pensait pas qu'il pouvait avoir un impact dans un grand club. Finalement, il s'est transformé et il a en ce moment une grande confiance en lui. Ses forces, c'est sa capacité à jouer juste, à tirer les coups de pieds arrêtés et surtout, son volume de jeu. Il est toujours en mouvement et offre des solutions à ses partenaires en position haute. Être disponible en position basse, c'est facile, mais cela lui offre des possibilités entre les lignes derrière les attaquants, et c'est plus difficile. Il est capable de se retourner vite et se mettre dans le sens du jeu. C'est un facteur qui manquait à United et sa complémentarité avec ses partenaires fait très mal aux adversaires."

• Mason Greenwood, la pépite

À 18 ans, Mason Greenwood impressionne la Premier League
À 18 ans, Mason Greenwood impressionne la Premier League © DAVE THOMPSON / POOL / AFP

Il est la révélation de la saison en Angleterre. Rapide, puissant, précis, efficace : ses premiers pas en équipe première cette année font penser à ceux de son coéquipier Marcus Rashford en 2016. À 18 ans, Mason Greenwood a déjà atteint la barre des dix buts en Premier League et est tout aussi efficace en Ligue Europa, avec cinq buts en sept matches disputés. Très performant depuis le Restart, Greenwood a inscrit cinq buts et a surtout convaincu son entraîneur Ole Gunnar Solskjaer qu'il est le titulaire indiscutable à la droite de l'attaque de Manchester United. Au match aller contre LASK, le jeune anglais n'avait eu besoin que de cinq minutes de jeu pour inscrire un but. Ce soir, contre le club autrichien, Greenwood devrait être titulaire, à moins que son entraîneur décide de le préserver pour la fin de la compétition.

L'avis d'Éric Roy : "Pied gauche, pied droit, il sait tout faire et frappe aussi fort des deux ! C'est un garçon encore très jeune mais il a une maturité exceptionnelle qui lui permet de marquer des buts, d'être décisif. C'est LA pépite du club, et c'est très excitant de le voir à ce niveau-là. On a l'impression qu'il ne veut pas perdre de temps et pour l'avenir de Manchester, c'est une très bonne nouvelle. Ce que montre Greenwood à son âge, très peu de joueurs l'ont montré en Angleterre. Il y a eu les phénomènes Owen, Fowler, Rooney. Greenwood, si on le compare à ces joueurs-là, il a tout ce qu'ils avaient, mais en plus fort, plus rapide, plus spontané et plus puissant. C'est un joueur exceptionnel pour le futur. Quand on parle d'attaquant de demain, pour moi c'est le prototype même de ce type de joueur."

• Anthony Martial, la confirmation

17 buts cette saison en Premier League pour Anthony Martial, son record
17 buts cette saison en Premier League pour Anthony Martial, son record © PETER POWELL / POOL / AFP

Auteur d'une première partie de saison compliquée, Anthony Martial a su parfaitement réagir aux critiques émanant d'observateurs qui s'impatientaient de voir le Français justifier son transfert faramineux de l'été 2015. Si Manchester United n'a perdu qu'une seule rencontre sur les 22 derniers matches, c'est en grande partie grâce à l'efficacité de son buteur qui s'affirme comme l'un des grands attaquants de la Premier League à bientôt 25 ans. Également passeur, Martial a inscrit onze buts et délivré sept passes décisives sur ses 22 derniers matches. Le Français a même inscrit le premier triplé de sa carrière contre Sheffield United fin juin (3-0). Dorénavant indispensable, Martial réalise la meilleure saison de sa carrière (22 buts et 11 passes décisives toutes compétitions confondues) et sa présence, en cas de qualification en quarts de finale ce soir contre LASK, pour le Final 8 de la Ligue Europa en Allemagne devrait faire la différence pour Manchester, à l'image de sa participation au renouveau des Red Devils lors des derniers mois.

L'avis d'Éric Roy : "Il a été très très bon cette saison et particulièrement depuis le Restart. Il fait énormément de différences et valorise le travail de l'équipe. Tu peux être très bon mais si à la finition, tu n'as pas ce joueur qui valorise le travail de tous, ça reste inachevé. Donc Martial est en train de tranquillement arriver au rang d'attaquant de très haut niveau après être parti très jeune en Angleterre. Il y avait beaucoup d'interrogations sur lui au départ, ça revenait sans cesse dès qu'il ratait un match. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas et c'est la preuve qu'il a mis tout le monde d'accord sur ses performances. C'est le signe qu'il est un des grands attaquants de la Premier League."