Gnagnon Edouard Rennes Celtic
Odsonne Edouard et Joris Gnagnon au duel. | AFP

Ligue Europa : Le Stade Rennais concède le nul contre le Celtic Glasgow

Publié le , modifié le

Pour son entrée en lice en Ligue Europa, le Stade Rennais peut nourrir quelques regrets. Les Bretons ont en effet concédé le match nul (1-1) à domicile après avoir mené au score contre le Celtic Glasgow. Après une première période encourageante, les Bretons sont plus ou moins tombés dans le piège écossais.

Quelques mois après sa belle épopée en Ligue Europa, le Stade Rennais, vainqueur de la Coupe de France 2019, remet le couvert cette saison. Et c'est contre les Écossais du Celtic Glasgow que les Bretons ont lancé leur campagne européenne. Dans un Roazhon Park de plus en plus chaud, les hommes de Julien Stéphan ont concédé, logiquement, le match nul (1-1) après avoir montré deux visages bien différents. D'abord entreprenants et inspirés offensivement, les Rouges et Noir se sont endormis en seconde période, laissant ainsi revenir leur adversaire qui n'en demandait pas tant. Car très rapidement, les Rennais ont apporté le danger dans la surface écossaise. Par Clément Grenier (13e) puis surtout par le brésilien, Raphinha, très en jambes (30e) sur ce premier acte.

Des Rennais à deux visages

Dominateur sur le plan territorial, Glasgow n'arrivait pas à inquiéter la formation rennaise, bien en place. C'est donc fort logiquement que M'Bbaye Niang, clairement accroché dans la surface par Kristoffer Ajer, se faisait justice sur pénalty pour faire exploser le Roahzon Park (1-0, 36e) et permettant ainsi à son équipe de mener à la mi-temps... Mais après la pause, tout a changé.  Quand le Celtic a décidé d'imprimer son faux rythme, Rennes est tombé dans son panneau. La grosse faute de Joris Gnagnon, auteur d'une semelle évidente sur Ryan Christie (51e) dans la surface mais non signalée par l'arbitre, aurait d'ailleurs pu alerter ces Rennais (51e), de plus en plus fébriles.

Car seulement sept minutes plus tard, Damien Da Silva se trouait à deux reprises : d'abord sur une longue et mauvaise transversale rendue aux Écossais. Puis surtout sur une grosse faute dans sa surface de réparation. Il n'en fallait pas tant pour voir Christie égaliser sur pénalty (1-1, 64e). La suite n'allait plus rien donner ou presque, les Bretons n'arrivant plus à poser leur jeu alors que Julien Stéphan tentait de lancer Del Castillo et Camavinga en même temps (72e). Mais rien n'y faisait. Même l'arbitre, peu en réussite ce jeudi soir, n'arrangeait pas les affaires du SRFC. Finalement, cette seconde période coûtait la victoire au Stade Rennais qui, comme trop souvent, s'est plus ou moins sabordé pour son entrée en lice en Ligue Europa.

Julien Stéphan (Entraîneur de Rennes) :

"C'est pas un match maîtrisé. C'est un match où l'on voit qu'on est en reconstruction, avec beaucoup de nouveaux joueurs à intégrer, qui sont arrivés tardivement, en fin de mercato, et six joueurs majeurs qui sont partis. Il faut trouver des repères collectifs et les matches vont nous permettre d'y arriver. On était face à un adversaire expérimenté, mais on n'a pas assez ouvert d'espaces et on leur a donné la possibilité de revenir. A côté de ça, on était bien organisés sur le plan défensif, même si on n'était pas brillants offensivement. (...) Cette poule sera très difficile, chaque point comptera. La victoire de Cluj confirme ce qu'on avait avancé : il faut s'accrocher pour prendre un maximum de points, on verra en fin de parcours si c'est un point gagné ce soir, ou deux points de perdus".