Ligue Europa : le Losc se complique la tâche

Ligue Europa : le Losc se complique la tâche

Publié le , modifié le

Les Lillois se sont contentés d'un match nul (1-1) chez eux face aux Azebaïdjanais de Qabala lors du troisième tour préliminaire aller de qualification à la Ligue Europa. A la peine en première période, les Dogues ont rapidement encaissé un but par l'intermédiaire de Vernydub. Revenus au score dès le retour des vestiaires (Mendes, 47e), les Lillois ont poussé mais se sont heurtés à un Bezotosny héroïque. Le match retour aura lieu le 4 août à Bakou.

Contraints de jouer au Stadium Nord - la pelouse du stade Pierre-Mauroy se faisant une nouvelle fois une beauté - les Lillois ont semblé manqué de repères en première période. Peu en jambes, les joueurs de Frédéric Antonetti ont même concédé l'ouverture du score lorsque Vernydub, sur un corner joué à deux, trompait Enyeama d'un extérieur du pied droit (12e). Cueilli à froid, le Losc a mis du temps à réagir.

Rentrés au vestiaire avec le double désavantage d'être menés à domicile, les Dogues n'ont pas tardé à rectifier le tir. Sur un centre de Morgan Amalfitano, Renato Civelli voyait sa tête rebondir sur la barre transversale. A l'affût, Ryan Mendes plaçait lui la sienne pour permettre aux siens de revenir au score (47e).

Métamorphosé, les Lillois ont pris le jeu à leur compte en deuxième période et ont multiplié les occasions. Mais le réalisme, à l'image de Benzia (59e, 79e, 85e) ou Civelli (59e, 80e), était aux abonnés absents. Sur les frappes cadrés, Bezotosny, le gardien de Qabala, a fait lui étalage de son talent comme sur cette tête de Basa (90+1) ou cette frappe de Lopes (90+2).

Aller chercher la qualification

Avec un tel résultat, les Lillois sont dans l'obligation de marquer au moins un but au match retour, jeudi prochain à Bakou. Au risque de voir leur aventure européenne largement écourtée.

"On savait qu'on était en rodage, qu'on aurait des difficultés. Je regrette qu'on ait pris ce but sur une combinaison sur un coup de pied arrêté. Après c'était de l'attaque-défense. Plus le match avançait, mieux c'était, a analysé Frédéric Antonetti à la fin de la rencontre. Je pense qu'on méritait de l'emporter car on a eu beaucoup d'occasions. On sait qu'on a des possibilités de passer au retour. C'est du 50-50. Il va falloir marquer des buts et eux sont capables de contrer. Il y a la place pour se qualifier mais ça va être compliqué car il faudra gagner."

Marine Couturier @Marine_Ctrier