Ligue Europa : le LOSC évite la défaite contre l'AC Milan et conserve la première place du groupe

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Yusuf Yazici
Yusuf Yazici (Lille). | DENIS CHARLET / POOL / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le LOSC manque la qualification mais évite la défaite. Qualifiés en seizièmes de finale de Ligue Europa en cas de victoire, les Lillois devront finalement attendre puisqu'ils ont été tenus en échec par l'AC Milan (1-1). Les Rossoneri avaient ouvert le score grâce à Samu Castillejo (46e) mais Jonathan Bamba (65e) a permis à son équipe d'obtenir le nul et de conserver la première place du groupe H.

Le football français a bien cru qu'il ne pourrait pas compter sur Lille pour sauver une nouvelle fois l'honneur des clubs français en coupe d'Europe. Ce jeudi soir, a défaut d'une qualification en seizièmes de finale de C3, les joueurs de Christophe Galtier ont évité la défaite alors qu'ils étaient menés dès l'entame de la seconde période. Jonathan Bamba a redonné le sourire à ses partenaires en égalisant d'une frappe du droit dans la surface légèrement déviée (65e). Il permet surtout au LOSC de conserver son invincibilité en Ligue Europa et contre l'AC Milan qui ne l'a jamais battu en quatre confrontations.

Un retour des vestiaires fatal aux Lillois

Lille aurait pourtant pu s'éviter de courir derrière le score en revenant des vestiaires un peu plus vite. Il n'a fallu en effet que 53 secondes après la pause pour que l'AC Milan trouve le chemin des filets. Le génial milieu Sandro Tonali lançait dans la profondeur Ante Rebic qui profitait de la passivité assez rare de la paire Jose Fonte - Sven Botman. Le Croate jouait ensuite à merveille le deux contre un en servant Samu Castillejo (46e), seul devant le but. En jouant la contre-attaque de la sorte, Ante Rebic n'a pas répété l'erreur incroyable de son jeune coéquipier (21 ans), Jens Hauge, qui n'a pas réussi à concrétiser un trois contre un en première période en oubliant complètement Rebic et Theo Hernandez (24e).

L'AC Milan était presque injustement récompensé. S'ils ont contrôlé le ballon (58% de possession), ce sont les Lillois qui se sont procurées les plus belles occasions, surtout avant la pause. Bien en place défensivement, le LOSC déclenchait un pressing intense et très bien coordonné collectivement pour mettre en difficulté les Milanais. C'est à la suite d'un ballon récupéré aux 20 mètres que Yusuf Yazici - auteur d'un triplé à San Siro à l'aller (3-0) - manquait le cadre délaissé par Gianluigi Donnarumma (11e).

Luiz Araujo supplée Yusuf Yazici

Mais c'était bien le seul éclair de génie du Turque qui n'a pas enchaîné après une performance encore magistrale dimanche contre Lorient en Ligue 1 (4-0). Utile au pressing, il a semblé incapable de choyer le ballon comme il aime si bien le faire. Il a perdu sept ballons et n'a réussi que sept passes sur seize. Une prestation à oublier mais cela a permis à un autre gaucher de s'illustrer. Le Brésilien Luiz Araujo a été de tous les bons coups pour les Nordistes. Il a forcé Gianluigi Donnarumma à deux magnifiques parades en première période grâce à sa frappe enroulée du pied gauche (37e, 42e). Il est surtout à l'origine de l'égalisation de Jonathan Bamba en centrant fort dans la surface sur Jonathan David qui a mis involontairement son partenaire en position de marquer (65e).

à voir aussi Ligue Europa : revivez le match nul entre Lille et l'AC Milan en intégralité Ligue Europa : revivez le match nul entre Lille et l'AC Milan en intégralité

Lille n'a pas été souverain, loin s'en faut, mais a montré une nouvelle facette de son caractère : sa capacité à réagir. Avec ce match nul, le LOSC conserve sa première place du groupe H avec un point d'avance sur son adversaire du soir. Pour la qualification en seizièmes de finale de la Ligue Europa, il faudra attendre une semaine de plus. Ce pourrait être face au Sparta Prague, vainqueur du Celtic (4-1), jeudi prochain au stade Pierre-Mauroy.