Ciro Immobile (Lazio) aux prises avec le Rennais Joris Gnagnon, le 3 octobre 2019
Ciro Immobile (Lazio) aux prises avec le Rennais Joris Gnagnon, le 3 octobre 2019 | AFP

Ligue Europa : La Lazio Rome vient à bout du Stade Rennais

Publié le , modifié le

Après avoir mené au score, le Stade Rennais s'est finalement incliné face à la Lazio Rome (2-1), lors de la deuxième journée de la Ligue Europa. Auteurs d'un nul face au Celtic Glasgow (1-1) lors de leurs premier match, les Rennais ne comptent qu'un petit point et pointent en dernière position de leur groupe E.

Sans la moindre victoire depuis six rencontres, les protégés de Julien Stéphan entendaient inverser la tendance dans la ville éternelle. Le Stadio Olimpico étant loin d'être plein, les supporteurs bretons tentaient de se faire entendre et les Rennais sortaient les premiers les crocs : Flavien Tait tombait à la suite d'un duel avec Denis Vavro sans que l'arbitre ne réagisse.

Le Stade Rennais se contentait d'attendre un contre salvateur et à part un coup franc frappé par Clément Grenier qui était dévié en corner, le spectacle n'était pas d'un grand niveau. Pour ce duel inédit dans les joutes européennes, l'équipe italienne gardait la maîtrise du ballon, sans forcer. M'Baye Niang qui commençait à s'ennuyer, essayait de mettre à mal la défense adverse sur son flanc gauche, en vain.

Alors que les quelques milliers de spectateurs présents baillaient à tour de rôle, Jonas Martin réchauffait un peu les gants de Thomas Strakosha sur une frappe peu inspirée (25e). Peu décidés à prendre le moindre risque dans ce match quelque peu fermé, les 22 acteurs s'amusaient à la passe à dix dès qu'ils le pouvaient. Seuls les coups de pieds arrêtés comme ce coup franc de Danilo Cataldi, bien capté par Edouard Mendy, rappelaient aux spectateurs qu'un match de Coupe d'Europe se disputait sous leurs yeux.

Après une première période plutôt ennuyeuse, les Rouge et Noir essayaient d'emballer la rencontre avec d'abord Niang, auteur d'une frappe osée de presque 40 mètres. L'attaquant sénégalais s'illustrait peu après sur une passe brillante pour Eduardo Camavinga, mais ce dernier ajustait mal son tir. Sur un coup franc excentré de Grenier sur la droite, Jérémy Morel étonnamment sans marquage au deuxième poteau, plaçait sa tête pour trouver le chemin des filets (0-1, 55e). L'international malgache s'offrait ainsi son deuxième but en 17 matches de Ligue Europa.

Un avantage de courte durée

Piqués au vif par cette ouverture du score, les joueurs de Simone Inzaghi commençaient à se montrer plus entreprenants. Et moins de dix minutes après le but rennais, Sergej Milinko-Savic, idéalement servi au point de pénalty par Luis Alberto, décochait une frappe du gauche qui trompait le dernier rempart du Stade Rennais (1-1, 63e).

Niang pensait redonner l'avantage aux siens sur une frappe qui frôlait la lucarne (73e), mais le vent tournait en faveur des Italiens. Ciro Immobile qui participait à sa première rencontre européenne de la saison, plaçait une tête croisée impeccable pour le deuxième but de la Lazio (2-1, 75e). Julien Stéphan faisait entrer en jeu Raphinha et Adrien Hunou avec l'espoir d'inverser la tendance, mais rien n'y faisait. Pour ne rien arranger, Mendy se faisait une belle frayeur sur une mauvaise chute, mais se relevait. La Lazio tenait sa victoire (2-1) face à une équipe de Rennes qui enchaînait un septième match sans succès.