Pedro Chelsea
Pedro a marqué le but égalisateur juste avant la mi-temps. | ARNE DEDERT / DPA / dpa Picture-Alliance

Ligue Europa : Chelsea prend une légère option avant de recevoir Francfort

Publié le , modifié le

64% de possession, 16 tirs, une transversale de David Luiz... Dominateurs mais trop peu réalistes, les Blues repartent de Francfort avec un match nul (1-1) leur permettant de préparer le match retour sereinement. Mais attention à ne pas tomber de haut en cas de réveil de la fougueuse formation allemande jeudi prochain après avoir vendangé autant d'occasions franches.

Avec 58 buts en cumulé avant de se rencontrer, cette demi-finale aller de Ligue Europa entre Chelsea et Francfort, les deux meilleures attaques de la compétition, promettait un duel offensif de tout instant. Avec une seule incertitude : qui allait frapper le premier ? La réponse a été donnée par la fougue des jeunes attaquants locaux, dès la 23e minute de jeu. Alors qu’il avait déjà lancé Filip Kostic sur l’aile gauche, Luka Jovic a parfaitement suivi son compatriote pour reprendre un centre à mi-hauteur d’une tête croisée imparable obligeant Arrizabalaga à s’incliner sur la première frappe cadrée de la partie. Une neuvième réalisation pour la pépite serbe la propulsant à la deuxième place du classement des buteurs. Mais il n’en fallait pas plus pour réveiller les Blues, qui n’ont qu’une seule idée en tête depuis : retrouver la Ligue des champions, coûte que coûte.

Chelsea pas récompensé

Le premier pétard a été allumé par Pedro. A plus de 20 mètres, l’ailier espagnol a effectué un sublime enchaînement contrôle orienté-volée du gauche qui venait s’échouer au ras du poteau de Kevin Trapp (27e). Mais ce n’était que partie remise. Repliés dans leur camp, les joueurs d’Adolf Hutter ont fini par s’incliner devant une nouvelle tentative de l'ailier espagnol, décidément très en jambes ce jeudi soir, d’une frappe croisée à bout portant que ne laissait aucune chance à l’ancien gardien du Paris Saint-Germain.

De retour des vestiaires, les Blues ont tout tenté pour mettre ce deuxième but si important avant de retourner à Stamford Bridge pour disputer le match retour. Mais les éléments étaient contre eux. Ni la chance, quand David Luiz voyait son coup franc de 25 mètres face au but allemand heurter violemment la transversale  (60e). Ni l’arbitre, lorsqu’Olivier Giroud était grotesquement balancé à terre dans la surface par Hinteregger (67e). Et encore moins Kevin Trapp, qui boxait une lourde frappe de Loftus-Cheek (74e) avant de ne pas relâcher la tête à bout portant de David Luiz (77e).

Un seul but marqué en seize tentatives. C'est bien trop peu pour la meilleure attaque de la compétition. Alors qu'ils avaient toutes les cartes en mains pour faire un grand pas vers Bakou, où ils rencontreraient le vainqueur de la confrontation opposant Arsenal à Valence, tout reste à faire pour les joueurs de Maurizio Sarri. Et attention à la vengeance du duo Jovic-Kostic, qui a démontré tout au long de la saison qu'il ne ratait pas deux rencontres d'affilée.

Réactions : 

Maurizio Sarri : "Nous avons fait une erreur dans les 20 premières minutes. Après, nous avons commencé à jouer. Nous méritions de gagner au vu du nombre d'occasions, nous avons eu le contrôle total pendant 70 minutes. 1-1 ce n'est pas si mal, mais ils sont également dangereux à l'extérieur."

Kevin Trapp : "Nous pouvons être fiers de ce que nous avons fait ce soir. 1-1 à domicile contre Chelsea, c'est complètement OK. Nous avons tout donné, tout fait pour aller chercher le meilleur résultat possible. La qualification n'est définitivement pas impossible. Nous savons que ce sera un match très difficile mais nous devons y croire et rester positifs. Ce résultat est complètement ouvert, et nous devrons au minimum faire aussi bien qu'aujourd'hui la semaine prochaine".