Eden Hazard a inscrit le tir au but décisif face à Francfort.
Eden Hazard a inscrit le tir au but décisif face à Francfort. | Ben STANSALL / AFP

Ligue Europa : Chelsea bat Francfort aux tirs aux buts et rejoint Arsenal en finale

Publié le , modifié le

Au terme d'un match exceptionnel de suspense et d'intensité, Chelsea s'est qualifié aux tirs aux buts pour la finale de la Ligue Europa en dominant l'Eintracht Francfort jeudi à Stamford Bridge (1-1, 4 tab à 3) grâce à un tir victorieux d'Eden Hazard. Luka Jovic avait auparavant répondu à l'ouverture du score de Loftus-Cheek. Chelsea disputera à Bakou sa première finale de C3 depuis sa victoire en 2013. Ce sera dans une finale 100 % anglaise face à Arsenal, qui a écrasé Valence (4-2).

Le match : Chelsea a bien débuté et bien fini

Chelsea était qualifié avant le coup d'envoi, Chelsea pensait avoir fait le nécessaire pour ne jamais permettre à Francfort de le faire douter. Supérieurs techniquement, dangereux en contre-attaque en première mi-temps, les Blues pensaient avoir fait le plus dur grâce à l'ouverture du score de Ruben Loftus-Cheek (27'). Le Britannique a été bien servi par un Eden Hazard dangereux à chaque fois qu'il a eu la balle. 

Mais la pause a été salvatrice. Les hommes de Maurizio Sarri se sont fait cueillir à froid dès la 48e minute quand David Luiz, pourtant très bon jusque-là, a oublié Luka Jovic dans l'axe à l'entrée de la surface. Le Serbe a facilement ajusté Kepa Arrizabalaga (48') pour son 10e but dans la compétition.

à voir aussi Ligue Europa : Arsenal surclasse Valence et s'offre une finale Ligue Europa : Arsenal surclasse Valence et s'offre une finale

D'une équipe attentiste, Francfort a rejailli, porté même à l'extérieur par un public volcanique. Les frappes se sont multipliées, l'impact physique et les dédoublements dans les couloirs plus importants. 

Chelsea a sorti la tête de l'eau à quinze minutes du terme du temps réglementaire, au moment où les hommes du Land de Hesse ont connu un coup de moins bien physiquement. Olivier Giroud, bien tenu par les centraux de Francfort, a même eu la balle de match sur une lourde frappe, mais Kevin Trapp s'est bien couché (88').

Double balle de match pour Haller

La prolongation a atteint des sommets de suspense et d'intensité. Francfort a même eu une double balle de K.O quand la reprise de Sébastien Haller a été sauvée in extremis sur sa ligne par David Luiz, revenu de nul part (100'), puis quand la tête du Français a été sortie de justesse par Zappacosta (105'). 

Côté Blues, les lourdes frappes d'Emerson (112') et Zappacosta (115') n'ont pu tromper la vigilance de Trapp. César Azpilicueta a cru envoyer Chelsea en finale mais son but a été logiquement refusé pour avoir gêné le portier allemand sur sa ligne (116').

C'est ensuite le capitaine des Blues qui a été le premier à rater son tir au but face à Kevin Trapp, parti du bon côté. Il a été imité par Martin Hinterreger, pourtant exceptionnel pendant le match, dont la frappe trop centrale a été anticipée par Kepa. Puis par Goncalo Pacienca.

Dernier tireur, c'est comme un symbole Eden Hazard, pour sans doute sa dernière à Stamford Bridge, qui est venu délivrer les Blues et envoyer Chelsea en finale face à Arsenal.

Le joueur : David Luiz, fautif puis sauveur

On aurait pu parler d'Eden Hazard, toujours excellent et auteur du tir au but décisif pour envoyer Chelsea en finale de Ligue Europa. Ou de Ruben Loftus-Cheek, buteur et meilleur Blue en première mi-temps. Mais ce match a duré 120 minutes, et ces deux joueurs ont décliné physiquement après l'heure de jeu. 

Le sauvetage de David Luiz sur sa ligne.
Le sauvetage de David Luiz sur sa ligne. © Marvin Ibo Güngör / GES-Sportfoto / dpa Picture-Alliance

David Luiz, lui, est passé par toutes les émotions. Auteur d'une excellente première mi-temps, il n'a cessé de monter en puissance pendant le match. Clairement fautif sur l'égalisation de Jovic, le Brésilien a fait une erreur de placement. Mais c'est lui qui vient ensuite dévier in extremis le ballon de Sébastien Haller sur sa ligne sur un sprint venu de nul part, alors que Kepa était totalement battu. 

La décla' : Francfort "terriblement fier"

Fredi Bobic (directeur sportif de l'Eintracht Francfort) : "Nous avons vraiment fait quelque chose d'extraordinaire, on a vu ce soir tout ce qui fait notre force. Nous avons toujours tenté de jouer vers l'avant, même en prolongation. Evidemment nous sommes tristes mais nous pouvons être terriblement fiers de ce qu'ont fait nos garçons".

La stat' : 1

Liverpool-Tottenham en Ligue des champions, et donc Chelsea-Arsenal en Ligue Europa. C'est la première fois dans l'histoire que quatre clubs d'un même pays seront en finale des deux compétitions européennes. A noter que ce sera seulement la deuxième finale 100 % anglaise en Ligue Europa après la première édition en 1972, entre Tottenham et Wolverhampton.