Ligue Europa - Belle option pour les Verts au Beitar Jérusalem

Ligue Europa - Belle option pour les Verts au Beitar Jérusalem

Publié le , modifié le

En Israël, pour ce barrage aller, l'AS Saint-Etienne a enchaîné son deuxième succès consécutif sur la scène européenne, en s'imposant au Beitar Jérusalem (2-1). Pourtant menés très vite au score, les joueurs de Christophe Galtier se sont réveillés, grâce à Fabien Lemoine et Florentin Pogba, buteurs du soir. De bon augure avant le match retour dans huit jours à Geoffroy-Guichard.

Comme annoncée, l'ambiance au Teddy Stadium était chaude bouillante au coup d'envoi de ce barrage aller, entre un Beitar Jérusalem sans complexe et une AS Saint-Etienne encore agacée par son échec à Bordeaux samedi (2-3). Les Verts ne sont pas encore entrés dans le match quand, dès la 8e minute, les Israéliens exploitent une relance éventée de la défense stéphanoise pour ouvrir le score (1-0) par Idan Vered. Délire dans les travées. Le doute n'a pas le temps de s'installer dans les têtes foréziennes puisque, sept minutes plus tard, à la réception d'un centre de Kévin Théophile-Catherine, d'une reprise du plat du pied gauche, le "doyen" Fabien Lemoine égalise (1-1).

Bien décidé à ne pas voir son équipe subir, Christophe Galtier aligne un trio d'attaque Hamouma-Beric-Monnet-Paquet pour perturber une équipe israélienne moins expérimentée. Mais, avant la demi-heure de jeu, à la suite d'un corner en faveur de l'ASSE, ce n'est pas un joueur offensif qui va délivrer les Verts, mais Florentin Pogba, presque surpris de voir sa reprise écrasée surprendre le gardien local (2-1).

Ruffier fait le ménage

Dès la reprise, le Beitar, bien timide jusque là, revient sur sa pelouse avec de meilleures intentions. Sans s'affoler, Saint-Etienne laisse passer l'orage et, dans son but, Stéphane Ruffier fait le ménage pour éviter l'égalisation, comme à la 56e minute sur une frappe de Lidor Cohen. Décidés à préserver leur maigre avantage, Loïc Perrin et ses partenaires se contentent de contres pour tenter d'accroître leur avance au tableau d'affichage.

Un pari presque gagné lorsque, à la 81e minute, d'une frappe au ras du poteau, Nolan Roux, entré en jeu, n'est pas loin de trouver le chemin des filets. L'entrée en jeu, en fin de match, de Johan Audel, l'ancien Nantais, ne change rien au résultat final : Saint-Etienne conserve son but d'avance et, en vue du match retour dans le Chaudron, semble bien parti pour rejoindre à l'automne la phase de poules de cette Ligue Europa. Le peuple vert appréciera.

Nicolas Gettliffe