Arsenal face à Naples
Arsenal face à Naples | Ben STANSALL / AFP

Ligue Europa : Arsenal étouffe un Napoli méconnaissable

Publié le , modifié le

Timorés, impuissants, apathiques, les synonymes ne manquent pas pour qualifier les Napolitains, méconnaissables jeudi soir. À l’inverse les Gunners ont récité leur football pour s’imposer 2 à 0 dans ce quart de finale aller de Ligue Europa. Si les Londoniens auraient pu encore alourdir le score, ils prennent tout de même une petite option sur les demi-finales. Le Napoli devra montrer un tout autre visage jeudi prochain au match retour s'ils veulent éviter l'élimination.

Des Gunners intraitables, des Napolitains aux abonnés absents, ce quart de finale aller de Ligue Europa s'est clairement joué à sens unique ! Malgré quelques maigres offensives, le Napoli a subi la loi d'Arsenal jeudi 2 à 0. Aaron Ramsey a ouvert le score à la 14e minute après une sublime action collective. Les Londoniens doublent la marque 10 minutes plus tard sur un but contre son camp de Kalidou Koulibaly, qui dévie la frappe de Lucas Torreira dans ses propres filets. Arsenal signe ainsi sa 8e victoire consécutive à domicile toutes compétitions confondues et prend une petite option sur les demi-finales malgré la frustration de ne pas avoir définitivement tué la rencontre. 

"Nous savons que c'était très important pour nous de réussir un bon résultat.", a expliqué Unaï Emery après la rencontre. "Nous méritons ce résultat. Notre objectif est de continuer à être compétitif aussi à l'extérieur. Peut-être qu'on aurait pu marquer un troisième but, mais c'est un bon résultat. Là-bas, ils (Naples, NDLR) vont pousser, ils seront bien plus agressifs, bien plus compétitifs.", ajoute le coach des Gunners. 
 

Les Napolitains pris à la gorge

Les Gunners ont vite annoncé la couleur ! D’entrée, ils mettent la pression sur le but du Napoli, se procurant 4 corners dans les 12 premières minutes. Illustration de la domination rouge et blanche, les hommes d’Unaï Emery ouvrent le score dès la 14minute après une sublime action collective conclue par Aaron Ramsey. Özil crée le décalage côté droit en servant Lacazette, qui d’une passe entre les jambes de Koulibaly trouve Maitland-Niles dans la surface. Le jeune anglais, décale au Galois dans l'axe, qui frappe en première intention et trompe Alex Meret.

Nettement dominés dans le premier quart d’heure du match, les Napolitains, certainement secoués par le premier but, tentent de relever la tête avec quelques percées dans le camp des Gunners, sans grand danger. Les hommes d’Unaï Emery vont même en profiter pour doubler la mise en contre, 10 minutes plus tard. Dans l’axe à quelques mètres de la surface, Lucas Torreira d’un crochet, se positionne sur son pied gauche. La frappe de l’Uruguayen est déviée par Koulibaly et termine, avec beaucoup de réussite, dans les filets du portier italien, pris à contre-pied. Le but sera accordé au défenseur sénégalais contre son camp.

"C'est une belle victoire dans un match très difficile", explique Petr Cech. "On a fait le match parfait en première mi-temps. On aurait pu marquer plus de buts. Ce n'est pas encore fait", poursuit le gardien d'Arsenal. 

Arsenal proche de tuer le suspense

Le Napoli subit en première période et regagne les vestiaires avec comme seule occasion, une frappe d’Insigne servi au point de penalty, qui termine dans les tribunes. Seul Italien a montrer son énergie, Carlo Ancelotti est furieux sur la ligne de touche. Au retour des vestiaires, le discours du coach semble avoir fait son effet. Les Gli Azzurri posent le jeu et commencent à déranger les Gunners, obligeant même Petr Cech à se salir les gants, lui qui passé l’heure de jeu, n’a eu que très peu de ballons à négocier.

À l’inverse, dans les cages adverses, Alex Meret évite le naufrage aux siens. Le portier italien sort de belles parades et maintient son équipe en vie. À la 80e minute de jeu, Aaron Ramsey au point de penalty, manque de porter le coup de grâce au Napoli, mais voit sa frappe échapper le cadre. Après un dernier quart d’heure où les Napolitains pressent pour se donner un ultime espoir, Arsenal et Naples se quittent sur ce score de 2 à 0, avec la frustration côté Gunners, de ne pas avoir tué le suspense pour le match retour. 

"Les deux buts que nous avons encaissés sont deux erreurs. Nous avons été inquiétés au début du match mais bien-sûr nous avons la possibilité d'inverser ce résultat au match retour", espère Carlo Ancelotti. 

à voir aussi Ligue Europa : Le festival du Benfica, Valence et Chelsea s'imposent à l'extérieur Ligue Europa : Le festival du Benfica, Valence et Chelsea s'imposent à l'extérieur