Ligue Europa : Ajax-Lyon, une demi-finale pour rêver

Ligue Europa : Ajax-Lyon, une demi-finale pour rêver

Publié le , modifié le

Entre le grand club batave, quadruple champion d’Europe, et l’Olympique lyonnais, qui vise son premier succès continental via cette C3, le duel promet d’être serré. Le match aller, disputé ce mercredi à l’Amsterdam ArenA, promet énormément entre deux équipes tournées vers l’offensive. Le club qui sortira vainqueur de cette opposition affrontera en finale le 24 mai prochain le vainqueur du duel entre le Celta Vigo et Manchester United dont le match aller se déroule jeudi soir en Espagne.

Après Reims, Saint-Etienne, Bastia, Marseille, Monaco Bordeaux et le PSG, l’OL peut à son tour jouer une finale de Coupe d’Europe. Les Gones partent légèrement favoris contre un Ajax d’Amsterdam brillant offensivement mais pas hypra-solide. Un peu comme Lyon d’ailleurs, ce qui devrait engendrer quelques buts lors de cette double confrontation dont le match retour se déroulera –avantage non négligeable- au Parc OL dans huit jours.

Pour cette belle affiche qui ravira les nostalgiques des seventies lorsque l’Ajax de Cruyff, Rep et Neeskens dominait l’Europe, les Lyonnais seront diminués par l’absence au coup d’envoi de deux joueurs clefs de l’effectif à disposition de Bruno Genesio. L'attaquant Alexandre Lacazette et le milieu Corentin Tolisso figurent dans le groupe de 21 joueurs retenus par l'entraîneur rhodanien mais ils devraient débuter sur le banc. Lacazette s'est blessé derrière la cuisse droite le 20 avril à Istanbul en toute fin du quart de finale retour contre Besiktas. Il demeure toutefois douteux qu'il soit aligné pour le match mercredi.

Selon son président Jean-Michel Aulas, le club rhodanien espère surtout qu'il soit prêt pour le match retour. Tolisso avait été durement touché à la cheville droite vendredi à Angers en championnat dans un choc avec Mattéo Pavlovic mais ses chances de jouer sont bien plus importantes que celles de Lacazette qui pourrait rentrer en seconde période si tout va bien.

Grégory Jouin @GregoryJouin