Llorente et Muniain espèrent qualifier l'Athletic Bilbao
Llorente et Muniain espèrent qualifier l'Athletic Bilbao | RAFA RIVAS / AFP

L'Espagne peut faire le plein

Publié le , modifié le

Après avoir pris une sérieuse option sur la finale de la Ligue Europa suite à son succès face à Valence (4-2) au match aller, l'Atletico Madrid n'a plus qu'à finir le travail. De son côté, le Sporting Portugal, fort de sa victoire à l'aller contre l'Athletic Bilbao (2-1), espère contrarier les velléités espagnoles de domination européenne.

La Ligue Europa lui réussit décidément très bien. Vainqueur il y a deux ans, l'Atletico Madrid aborde sa demi-finale retour dans une position confortable après n'avoir fait qu'une bouchée de Valence, son principal rival dans la course à la Ligue des Champions. Avec leur victoire 4 buts à 2 à domicile, les hommes Diego Simeone ont 72% de chance de passer si l'on se réfère aux précédents européens. Emmenés par Radamel Falcao, l'attaquant aux statistiques incroyables (27 buts en 27 matches de C3), les Colchoneros ont toutes les chances de triompher. Mais les Valenciens n'ont pas dit leur dernier mot, comme l'assure leur attaquant Sergio Canales : "Ce sera très important de marquer et de garder nos cages vierges. L'Atletico est le favori car il a l'avantage de l'aller, mais tout reste possible."

Révélation de cette saison avec son jeu flamboyant et ses jeunes pépites, l'Athletic Bilbao affronte le Sporting Portugal dans une rencontre très indécise. Le léger avantage pris par les Portugais chez eux n'en n'est pas forcément un : seules 48% des équipes qui l'ont emporté 2 buts à 1 à domicile au match aller se sont qualifiées. Seule équipe non-espagnole de ce dernier carré, le Sporting aura fort à faire dans la forteresse de San Mamès et son bouillant public. "Nous avons besoin de ces soirées européennes qui nous réussissent tant. C'est une occasion de faire l'histoire", assure le milieu de terrain basque Markel Susaeta. "Je n'ai jamais joué une partie plus importante dans ma carrière", renchérit son coéquipier Ander Iturraspe.

V.P