Les Verts restent au point mort

Les Verts restent au point mort

Publié le , modifié le

Dominateurs mais maladroits dans le dernier geste, les Verts n’ont toujours pas trouvé le chemin du but en Ligue Europa. Ce jeudi face au Dnipro Dnipropetrovsk, devant leur public, les Verts ont poussé jusqu’au bout sans trouver la faille (0-0). Les Russes auraient même pu réussir le hold-up, mais Stéphane Ruffier a sauvé le point du nul.

Il y avait plus d’entrain, plus d’allant offensif qu’il y a quinze jours, où des Verts bien ternes étaient rentrés bredouilles (0-0) d'Azerbaïdjan. Ce jeudi, dans un chaudron ravi de retrouver les joutes européennes, ce n’était pas la même équipe. Mais aucun assaut stéphanois n'a réussi à tromper la vigilance de Denys Boyko.

Le portier russe, dans un très grand soir, a réalisé une série de parades de haute volée : une main gauche ferme pour se mettre dans le match (8e), une intervention nécessaire sur une reprise ratée de François Clerc (33e), un arrêt des deux poings au retour des vestiaires (48e), une magnifique sortie face à Gradel (77e) et un nouvel arrêt autoritaire sur une lourde frappe de Franck Tabanou (81e).  En pleine confiance, Boyko a aussi et surtout profité du manque de tranchant des locaux dans le geste final.

Ruffier encore décisif

Entreprenants mais sans parvenir à faire la différence au tableau d’affichage, les Verts auraient même pu se faire surprendre face au Dnipro. Déjà vaillante face à l’Inter (0-1) il y a quinze jours, la formation russe a en effet bénéficié d’un penalty logique à la demi-heure de jeu, suite à une grossière faute de Loïc Perrin. Transformé, il aurait complètement chamboulé le scénario de la rencontre. Mais si Kalinic a bien placé son ballon, Ruffier s’est parfaitement détendu, sur la lancée de la séance de tirs au but du barrage de la C3, où il avait déjà sauvé les siens.

Malgré la domination très nette des hommes de Christophe Galtier, ces derniers doivent enchaîner avec un second score nul et vierge d’affilée sur la scène européenne. Avec 2 points, ils prennent pourtant la 2e place de leur groupe, juste devant le grandissime favori de leur poule, l’Inter Milan. Les Nerazzurri ont déjà pris leurs aises (6 points) après un nouveau succès (2-0 face au Qarabag Agdam), et pourraient déjà s'ouvrir le chemin des 16e de finale dès la prochaine rencontre. Ça sera dans trois semaines, face aux Verts. 

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer