L1 Lille Landreau 072010
Mickaël Landreau donne ses instructions | AFP - Damien Meyer

Les Lillois n'ont pas le choix

Publié le , modifié le

Le groupe C semblait à sa portée mais une défaite contre le Sporting Portugal (1-2) puis un nul à Gand (1-1) ont assombri l'avenir de Lille qui doit s'imposer devant le Levski Sofia ce soir lors de la 3e journée, pour espérer passer la première phase de l'Europa Ligue.

Cette saison, Lille tarde à confirmer. Les hommes de Rudi Garcia ont ainsi plus souvent peiné, sauf contre Montpellier (3-1). Et la tendance n'est pas franchement positive. Surtout après la claque de dimanche à Lyon (3-1). Le problème pour les Lillois est d'effectuer un choix entre la Ligue 1 et la  Ligue Europa, alors que le hasard du calendrier leur offre un match de C3 entre deux rencontres face à des équipes de Ligue des champions (Lyon et Marseille dimanche). "L'objectif est de sortir des poules puis d'aller le plus loin possible", a rappelé le président Michel Seydoux dans le quotidien Nord éclair.

L'entraîneur Rudi Garcia n'a pas forcément les mêmes priorités. Certes son  équipe "va comme un gant" à Seydoux, mais le technicien qui peut compter sur tout son effectif hormis l'attaquant Tulio De Melo, devrait comme il le fait  epuis le début de cette C3, offrir du temps de jeu à certains joueurs qui n'en  ont pas eu assez. En tête du Championnat bulgare avec seulement une défaite et un nul pour sept victoires, les joueurs du Levski, sont sur le plan continental, comme les  Français, en quête de rachat. Car s'ils avaient battu difficilement La Gantoise (3-2), ils ont ensuite été humiliés à Lisbonne, face au Sporting (5-0).

Pour éviter toute mauvaise surprise, l'arrière garde nordiste avec Rami,  Rozehnal ou Chedjou devra se méfier du Français Garra Dembélé. Cet ancien  pensionnaire du centre de formation d'Auxerre a inscrit 20 buts en 17 matches,  toutes compétitions confondues, depuis le début de saison. Et l'attaquant est  décidé à se rappeler au souvenir des clubs hexagonaux.

Gilles Gaillard