PSG Jallet frappe 09 2010
Le défenseur parisien Christophe Jallet à la frappe | AFP - Franck Fife

Les deux éclairs victorieux du PSG

Publié le , modifié le

Grâce à deux frappes limpides de Jallet et Nenê, le PSG a battu (2-0) les Ukrainiens de Carpates Lviv lors de la 2e journée de la Ligue Europa. Un deuxième succès qui offre à l'équipe d'Antoine Kombouaré la première place de ce groupe J, le FC Seville s'étant imposé sur le terrain du Borussia Dortmund (1-0), les Parisiens étant du coup les derniers invincibles avant de recevoir Dortmund.

Le tir à ras de terre de l'extérieur du pied. Les Parisiens ont révisé leurs gammes au Parc des Princes, face à l'équipe de Carpates Lviv. Le pied droit de Jallet des 30m, frappe limpide et précise dans le petit filet droit du but ukrainien dès la 4e minute, le pied gauche de Nenê des 20m dans le même petit filet à la 20e, et voilà comment le PSG s'est offert son deuxième succès dans cette Ligue Europa. Mais si la victoire vierge de but encaissé est idéale pour entrevoir la suite de la compétition, Antoine Kombouaré n'a certainement pas été pleinement satisfait par tout ce qu'il a vu.

Face à ces Ukrainiens totalement inconnus mais qui n'ont jamais fermé le jeu, le PSG a en effet laissé beaucoup d'espaces, beaucoup de possibilités aux adversaires d'ouvrir le score. Le grand Kuznetsov s'est ainsi offert quelques situations dangereuses, tout comme Zenjov, qui profitait d'un mauvais renvoi pour contrôler le ballon de la poitrine à l'entrée de la surface, et enchaîner avec une volée du droit complètement ratée alors que le chemin du but lui était ouvert (42e). Durant 90 minutes, les actions se sont ainsi succédées de part et d'autres, Edel devant souvent intervenir pour que son équipe ne soit pas atteinte par une pression démesurée. Signe d'un contrôle du score par vraiment retranscrit dans le jeu: les quatre avertissements récoltés par les Franciliens. Et quelques errements toujours présents dans l'arrière-garde, notamment autour du duo Camara-Sakho pas toujours bien défendu par le milieu de terrain. Avant le temps additionnel, Sessegnon s'amusait sur le côté droit, centrant en retrait pour la tête de Kezman qui ne trompait pas le portier ukrainien.

Dans un stade qui sonnait le vide, le PSG remporte un succès tranquille (2-0), restant la dernière formation du groupe à ne pas avoir connu la défaite. Car dans le même temps, le Borussia Dortmund a subi un revers très désagréable à domicile (1-0), le FC Seville relevant la tête après sa défaite contre le PSG. C'est Cigarini qui a inscrit le but sevillan qui relance la formation espagnole. Et le prochain match des Parisiens, se déroulera à Dortmund.

Réactions

Antoine Kombouaré (entraîneur du Paris SG): "C'est une énorme satisfaction car ça fait cinq matches que l'équipe ne prend pas de but. Ce soir, on a été efficace, surtout en 1re période. Ces deux buts nous ont permis d'asseoir notre victoire. L'équipe accumule de la confiance. Ces victoires viennent parce qu'on fait de très bons matches, qu'on défend bien. Mais aussi parce qu'on est humble et qu'on se remet en question. Plus ça va aller, plus la compétition va être élevée. Il faut gagner à tout prix contre Nice. C'est le démarrage rêvé mais rien n'est fait. On s'attend à souffrir à Dortmund. Je crois qu'ils sont 2e de leur championnat, ils ont enchaîné cinq victoires. C'est un adversaire redoutable capable de marquer beaucoup de buts".

Oleg Kononov (entraîneur du Karpaty Lviv): "Malgré notre résultat, je suis plutôt impressionné par notre jeu. On encaisse deux buts mais on a eu aussi des occasions. C'est juste qu'on s'est trop précipité. Le but à la 3e minute est peut-être venu trop vite et a déstabilisé mes joueurs. On était peut-être aussi un peu fatigué à cause de notre agenda".