Lille Sporting Portugal Dumont Helder Postiga Rami 09 2010 Europa Ligue
Helder Postiga (Sporting Portugal) mobilise deux Lillois (Stéphane Dumont et Adil Rami) | AFP - PHILIPPE HUGUEN

Le Sporting surprend Lille

Publié le , modifié le

Le Losc a mal débuté la phase de poules de la Ligue Europa en s'inclinant d'emblée (2-1) sur sa pelouse face au Sporting Portugal. Vukcevic (11e) et Helder Postiga (34e) ont profité de la passivité défensive des Nordistes pour prendre l'avantage avant que Frau redonne l'espoir aux Dogues (57e). Dans l'autre match du groupe C, le Levski Sofia a battu les Belges de La Gantoise 3-2. Lille devra cravacher pour se qualifier en 16e de finale.

Ca commence mal. Eliminés en huitièmes de finale la saison dernière par Liverpool, les Lillois entendaient confirmer dès ce premier match leurs bonnes dispositions pour les joutes continentales. Las, les hommes de Rudy Garcia se sont fait surprendre par des Portugais habiles en contre et très techniques. Quelques erreurs défensives et un manque de réalisme offensif ont fait la différence même si les partenaires de Rio Mavuba ont ont le mérite d'y croire jusqu'au bout. Les Portugais ont ouvert le score dès la 11e minute par leur milieu de terrain monténégrin Simon Vukcevic, isolé au second poteau suite à un centre dévié par un défenseur. Le Sporting doublait la mise à la 34e minute par son attaquant Helder Postiga d'un beau coup de boule dans la lucarne de Landreau, impuissant. Les Lillois ont ensuite sauvé l'honneur sur un but de Pierre-Alain Frau à la 57e minute, l'ancien Sochalien ayant bien suivi un tir puissant de Hazard repoussé par le portier lusitanien. Mais le forcing des ultimes minutes n'a pas permis aux Nordistes d'égaliser même s'ils en ont eu l'occasion.

Le Losc n'a déjà plus le droit à l'erreur dans quinze jours contre La Gantoise. La condition pour enchaîner sans encombre les compétitions nationales et les  rendez-vous européens est de pouvoir pianoter avec un effectif large. Et la première période a démontré que le LOSC n'avait pas cette force-là et qu'il  manque de longueur de banc pour évoluer sans l'ensemble de ses cadres (dans l'optique de la venue d'Auxerre en championnat dimanche, Garcia avait  voulu ménager Hazard, Cabaye et Emerson alors que déjà Chedjou, Béria et De Melo  étaient forfait). Si Lille, qui s'est remis en course en championnat en gagnant le derby à  Lens (1-4), veut vivre une belle aventure européenne, comme l'an dernier  jusqu'aux 8e de finale (éliminé par Liverpool 0-1, 3-0), il ne pourra pas se  préserver. Et comme le craint l'entraîneur Rudi Garcia, l'Europe risque d'être  préjudiciable à la L1...

Réactions

Rudi Garcia (entraîneur de  Lille): "On n'a joué qu'une période. Quand on ne joue qu'une période, c'est  compliqué pour accrocher des points. On aurait aimé sur la deuxième période au  moins égaliser. Prendre un point aurait été un moindre mal. On a eu une première  période difficile même si on peut dire que le Sporting a été d'un froid réalisme  puisqu'ils ont marqué sur leurs premières occasions. On attendait mieux de  l'équipe de départ. Il y a aussi un match important dimanche (contre Auxerre).  On a toujours dit que tout le groupe est important et qu'il fallait faire appel  à tout le monde. Les deux joueurs qui sont sortis ne sont pas les seuls  responsables. Toute l'équipe était en dedans en première période. On n'a pas  laissé énergie en première période. On en a laissé en deuxième. Espérons que ce  ne sera pas préjudiciable pour dimanche. On a eu quelques temps forts mais on a  surtout mal géré nos temps faibles. On a senti qu'il y avait de la place pour  faire beaucoup mieux que revenir simplement à deux buts à un. La saison  dernière, quand on a fait tourner, l'équipe avait mieux répondu à mon attente.  Cela arrive de louper un match mais c'est vrai que ceux qui rentrent devront  saisir leur chance beaucoup mieux que ce soir. On a retrouvé l'équipe en  deuxième période, celle qui est capable de destabiliser".

Paulo Sergio (entraîneur du  Sporting Portugal): "En plus d'avoir gagné les trois points, plusieurs joueurs  ont profité de l'opportunité que je leur ai offerte en les titularisant. Je n'ai  pas fait des changement seulement dans le but de faire tourner l'équipe.   L'important est d'avoir confiance et d'être cohérent. On n'a pas été plus en  difficultés en deuxième période. Nos deux périodes sont en fait similaires. On  n'a peut-être eu moins le ballon. Mais on a joué le résultat. Notre gardien n'a  pas eu plus d'arrêts. On a joué ensemble et avec l'attention de partir très vite  en contre attaque. C'était un match moins difficile qu'on ne le pensait avant.  Maintenant, je peux penser au match de Benfica et tous les joueurs qui sont  entrés dans ce match peuvent jouer. Je pense que nous avons gagné des joueurs.  Les équipes qui n'ont que onze ou douze joueurs sont souvent plus en  difficultés. Nous nous sommes sur le bon chemin".