PSG Jallet frappe 09 2010
Le défenseur parisien Christophe Jallet à la frappe | AFP - Franck Fife

Le PSG a un coup à jouer

Publié le , modifié le

Déjà leader de son groupe J, le Paris Saint-Germain a l'occasion de prendre une sérieuse option sur la qualification en 16e de finale de l'Europa League, ce soir. Mais son déplacement sur le terrain du Borussia Dortmund ne s'annonce pas des plus faciles. Dans le même groupe, le Karpaty -dernier- reçoit au même moment le FC Séville.

Deux victoires en deux rencontres, voilà un résultat qui comble les dirigeants parisiens. Avec six points dans leur besace, les hommes d'Antoine Kombouaré se trouvent en situation idéale avant d'aborder ce match difficile. "C’est un match important et agréable à jouer, explique Nene. Dortmund est également dans une dynamique positive et est en tête du championnat. Ce sera difficile mais il faudra revenir avec un résultat positif. Cela nous permettrait d’entrevoir la qualification, sachant qu’il ne restera que trois rencontres", a indiqué la précieuse recrue du PSG. Mathieu Bodmer estime quant à lui qu'un nouveau succès et un nul suffirait au club pour passer. "On sait qu’en Coupe d’Europe, on est pratiquement sûr d’être qualifié avec dix points, indique l'ancien joueur de l'OL. Si nous l’emportons à Dortmund, nous en aurons neuf avec deux matches sur trois à domicile. Ce serait un grand pas."

Paris et ses sept matches d'affilée sans but encaissé  dont trois déplacements victorieux (Séville, Lens et Toulouse) affiche une belle forme avant ce duel, mais il n'est pas le seul... Le club allemand joue en ce moment les premiers rôles en Bundesliga, et aura à coeur de se ressaisir à domicile après sa déconvenue face à Séville (0-1). Surtout, la jeune génération et des joueurs qui gagnent à être connus tels que Götze (2 buts en C3), le Japonais Kagawa, le Paraguayen Barrios, ou encore le Turc Sahin. Avec une rencontre délicate face à Auxerre lors de la prochaine journée de championnat, les Parisiens seront peut-être tentés de ne pas dépenser trop d'énergie face à des Allemands qui surfe sur la vague du succès en Bundesliga.

Romain Bonte