PSG Differdange Pastore 082011
Pastore | AFP - Jean-Chrisotph Verhaegen

Le PSG doit se méfier

Publié le , modifié le

Pour le Paris Saint-Germain, tous les ingrédients du match piège seront réunis à Bratislava. Lors de cette troisième journée de phase des poules de l'Europa League, le club de la capitale se rend en Slovaquie pour y affronter le Slovan Bratislava. Donné favori face à un adversaire qu'il n'a encore jamais rencontré, le PSG ferait mieux de respecter son adversaire, qui possède un palmarès des plus honorables.

Comme le Paris Saint-Germain, vainqueur de la Coupe des Coupes en 1996, le Slovan Bratislava a connu ses heures de gloire, avec également le trophée de l'ancienne C2, décroché en 1969, soit un an avant la création du PSG... Fondé quant à lui en 1919, ce club aujourd'hui méconnu du grand public, a pourtant participé aux trois Coupes d'Europe. Le club est aussi connu pour avoir "fourni" à la Tchécoslovaquie sept joueurs, l'année de son sacre lors de l'Euro 1976. Champion de Tchécoslovaquie à huit reprises avant l'indépendance de la Slovaquie, le club de Bratislava a par la suite remporté six titres de champion de Slovaquie, dont le dernier obtenu la saison passée.

Retours de Lugano et Ménez, Bodmer forfait

La présence du Slovan dans la compétition n'est donc pas si surprenante, et l'effectif parisien aurait tout intérêt à ne pas prendre cette rencontre à la légère. "On ne connaît pas vraiment cette équipe, admet Christophe Jallet mais on va bien travailler sur leurs caractéristiques avant jeudi pour essayer de mettre tous les atouts de notre côté." Surtout, le défenseur parisien est rassuré par les retours de deux de ses camarades. "Diego Lugano et Jérémy Ménez réintègrent le groupe, après avoir purgés leur match de suspension, et c'est une très bonne chose car on a besoin de tout le monde pour avancer", a-t-il indiqué. En revanche, Mathieu Bodmer qui souffre d'une élongation à la cuisse gauche, est forfait.

Jallet sait sûrement que la dernière défaite du PSG sur le terrain de l'Athletic Bilbao 2-0, ne laisse pas beaucoup de choix à son équipe. "L’objectif est de renouer avec la victoire dans cette compétition, pour se replacer. On y va pour cela", a expliqué quant à lui Nicolas Douchez. L'ancien rennais estime par ailleurs que le succès en championnat sur Ajaccio (3-1 en Corse) devrait donner de la confiance à ses coéquipiers. Les hommes d'Antoine Kombouaré aimeraient bien imiter l'OM, dernier club français à s'être rendu en Slovaquie, et qui s'était imposée sur le score assez flatteur de 7-0, face au MSK Zilina en novembre dernier...

Romain Bonte