Gareth Bale
Gareth Bale, le milieu de terrain de Tottenham | AFP - GLYN KIRK

La Ligue Europa bouée de sauvetage pour les clubs anglais

Publié le , modifié le

Après l'élimination de ses derniers représentants en 8e de finale de la Ligue des Champions, l'Angleterre espère se rattraper en Europa League où elle aligne trois clubs dans les quarts de finale qui débutent ce jeudi. Lors de ces quatre confrontations inédites, Chelsea et Tottenham devront toutefois se méfier du Rubin Kazan, du FC Bâle, alors que Newcastle aura fort à faire face aux tombeurs de Bordeaux, Benfica. Le dernier quart opposera les Turques de Fenerbahçe à la Lazio Rome.

Chelsea – Rubin Kazan

Le tenant de la Ligue des Champions, sorti dès les phases de poule, est à quatre matches d'une deuxième finale européenne d'affilée. Comme le Porto de Mourinho mais dans l'autre sens. Face à l'armada de Roman Abramovich, un club russe justement, le Rubin Kazan où évolue le Français Yann M'Vila. Le club russe s'est déjà déplacé à Londres pour y affronter Tottenham lors de la saison 2011-2012. Le quatrième du championnat russe affronte le quatrième de Premier League. Ce dernier reste d'ailleurs sur une belle victoire face à Manchester United en quarts de finale de la Cup, mais sera privé de deux de ses défenseurs, Ashley Cole et Gary Cahill. Chelsea tentera comme les deux autres clubs anglais de confirmer la statistique qui veut que quand un pays a présenté 3 clubs en quarts, c'est l'un d'eux qui a remporté le trophée. Après Porto en 2011, l'Atletico Madrid en 2012, Chelsea en 2013? Ils sont sept à vouloir l'empêcher.

Tottenham – FC Bâle

Cette confrontation offre déjà un jeu de mots : Gareth Bale contre le FC Bâle. Facile mais pas totalement faux non plus vu la forme du Gallois en ce moment. Auteur de 26 buts toutes compétitions confondues depuis le début de la saison, il est l'arme fatale du 3e de Premier League. Jermaine Defoe, deuxième meilleur buteur du club, lui sera absent en raison d'une blessure musculaire. Vainqueurs de la C3 ancienne version en 1972 et 1984, les hommes d'Andre Villas-Boas pourraient offrir à leur entraineur un deuxième succès dans cette compétition après son sacre à Porto en 2011. Face au Londoniens, le FC Bâle est le seul club champion à être encore en lice, il est aussi le club qui a disputé le plus de rencontres européennes cette saison avec 16 matches, depuis le deuxième tour préliminaire de la C1. La dernière fois que le club suisse a atteint les quarts de finale de la C3 en 2005-2006, il avait été éliminé par une autre équipe anglaise, Middlesbrough.

Fenerbahçe – Lazio Rome

C'est le seul quart de finale sans club anglais. La meilleure attaque de la compétition, la Lazio (19 buts), comptera sur son attaquant tchèque, Libor Kozak, auteur de 8 buts en 8 rencontres. L'entraîneur romain Vladimir Petkovic avait déclaré lors du tirage craindre le match sur la pelouse de Fenerbahçe, dauphin de Galatasaray dans le championnat turc, où les deux dernières équipes italiennes qui s'y sont rendues ont été battues sans inscrire le moindre but. " Nous les respectons mais ils sont prenables", a-t-il estimé après le tirage.

Benfica Lisbonne – Newcastle

Après avoir éliminé le dernier club français encore en lice, Bordeaux, Benfica va se frotter au club anglais le plus "frenchy de Premier League qui compte 10 tricolores dans ses rangs. En affrontant le Benfica, Newcastle a hérité du tirage le plus compliqué. "Toutes les équipes voulaient nous éviter" avait déclaré au moment du tirage Rui Costa. Les Portugais sont les seuls des huit équipes engagées à avoir déjà disputé les quarts de finale. Invaincus depuis le 23 octobre dernier, ils seront favoris dans leur Stade de la Luz, une enceinte "magnifique", selon Alan Pardew, l'entraîneur anglais. Méfiance toutefois pour les Portugais puisqu'ils n'ont plus gagné depuis 5 rencontres face à un adversaire anglais.