Mario Holek (Sparta Prague) VS Senad Lulic  (Lazio Rome) C3 2016
Senad Lulic (Lazio Rome) à la lutte avec Mario Holek (Sparta Prague) | ALBERTO PIZZOLI / AFP

La Lazio, le Bayer Leverkusen et Valence calent en 8e de finale

Publié le , modifié le

Terrible désillusion pour le foot italien ! Après l'élimination, mercredi, de la Juventus en Ligue des Champions, la Lazio restait l'ultime club italien en lice en Coupe d'Europe. Mais, ce jeudi, en 8e de finale retour de la Ligue Europa, sur sa pelouse, le club romain s'est lourdement incliné face au Sparta Prague (0-3) et sort donc par la petite porte de la compétition. Autre club éliminé, le Bayer Leverkusen, battu 0-2 au match aller, a réalisé un décevant match nul (0-0) face au Villareal. Enfin, l'aventure s'arrête également pour Valence malgré son succès (2-1) face à l'Athlétic Bilbao.

La Lazio corrigée

C'est une bien triste soirée pour le football italien. La Lazio Rome était le seul club italien encore en lice en Coupe d'Europe mais le Sparta Prague est venu contrecarrer les plans romains. Au match aller, les deux équipes s'étaient séparées sur un score de parité (1-1), laissant de grands espoirs aux Italiens en vue de la qualification pour les quarts de finale. Mais voilà, à domicile, les Romains ont subi la loi des Tchèques. En moins d'un quart d'heure, les troupes de Zdenek Scasny ont en effet assommé les locaux grâce à deux réalisations de Borek Dockal (10e) et Ladislav Krejci (12e).

Et comme si l'addition n'était pas assez lourde, Prague a fini d'achever sa proie grâce à un but de Lukas Julis juste avant la pause. Avec 3 buts de retard, le moral des Italiens étaient bien évidemment au plus bas et rien n'allait leur permettre, en seconde période, de réduire la marque. Après la Juventus hier, c'est donc au tour de la Lazio de tirer sa révérence de la scène européenne. Une scène européenne où il n'y a désormais plus aucun club italien en lice. 

Valence y a cru

Dans le même temps, la déception a également été de mise à l'issue des 90 minutes au cours desquelles le Bayer Leverkusen à chercher à inverser la tendance du match aller qui s'était soldé pour lui par une défaite 0-2. Mais en vain. Villareal a en effet réussi à préserver son avantage et c'est sur un terne 0-0 que les Espagnols ont empoché leur billet pour la suite de la compétition. 

Enfin, si Valence a longtemps cru que la qualification était acquise, la fin de la rencontre face à l'Athletic Bilbao a ruiné ses espoirs. Battus 0-1 au match allé, les hommes de Gary Neville ont été performants en première période et pouvaient avoir du baume au coeur à la mi-temps alors qu'ils menaient 2-0 grâce à Santi Mina (13e) et Aderlan Santos (36e). Avec ce scénario, le plus dur semblait fait. Mais c'était sans compter sur les Basques qui, par l'intermédiaire d'Aritz Aduriz, ont finalement réduit la marque (1-2) à seulement un quart d'heure du coup de sifflet final et obtenu, du même coup, leur sésame pour les quarts de finale. 

Isabelle Trancoën