Steed Malbranque (Lyon) à la lutte avec Paul Pogba (Juventus)
Steed Malbranque (Lyon) à la lutte avec Paul Pogba (Juventus) | JEFF PACHOUD / AFP

La Juventus plus réaliste que Lyon

Publié le , modifié le

La Juventus Turin a pris une belle option sur la qualification en s'imposant 1-0 à Gerland contre un Olympique Lyonnais vaillant mais qui a baissé de pied en seconde période. C'est Leonardo Bonucci qui a inscrit l'unique but de la rencontre à la 85e minute. L'OL devra marquer au Juventus Stadium dans une semaine pour espérer accéder aux demi-finales.

La première occasion était turinoise, une tête de Tevez qui frôlait le poteau suite à un mauvais dégagement de la défense lyonnaise (5e). L’OL réagissait à la 26e minute : Corentin Tolisso, sur le flanc droit, alertait Steed Malbranque dans la surface. L’ancien joueur de Fulham enchaînait contrôle-tir, mais Gianluigi Buffon déviait en corner.

Lyon rivalise en première période

Dans la foulée, Jimmy Briand ratait le coche à son tour : l’ancien Rennais héritait d’un ballon chaud devant le but adverse après le corner, mais son tir du bout du pied finissait juste au dessus de la transversale du portier de la Squadra. La Juve n’était pas sonnée, loin de là : Anthony Lopes s’interposait parfaitement devant Carlos Tevez parti à la limite du hors-jeu (38e).

Tolisso écopait ensuite du premier avertissement de la partie pour une faute sur Marchisio (42e). Cela n’empêchait pas Henri Bedimo de tenter sa chance de loin juste avant la pause : le ballon, freiné, par un adversaire, terminait dans les bras de Buffon. Les deux équipes regagnaient les vestiaires de Gerland sur ce score vierge.

Les hommes de Rémi Garde débutaient bien la seconde période avec une demi-volée de Bedimo à côté du cadre (46e). Sept minutes plus tard, Buffon  se couchait parfaitement pour dévier en corner un coup-franc du gauche puissant de Umtiti. Juste après, Tevez se blessait sur un tir des 25 mètres. L’Argentin était contraint de sortir –élongation ?, remplacé par Vucinic (56e).

La Juventus accélère dans le second acte

Les Bianconeri reprenaient du poil de la bête. Un coup franc de Pirlo dévié par la tête de Briand obligeait Lopes à une superbe détente (59e). Puis Umtiti se jetait bien pour contrer un tir en pivot signé Osvaldo. Giovinco, entré à la place d’Osvaldo juste avant, centrait fort vers le but : Lopes détournait en direction d’Asamoah qui frappait du gauche. Le cuir, dévié filait en corner (65e). Deux minutes plus tard, Lopes intervenait avec justesse devant Isla.

Lyon avait toutes les peines du monde à sortir de son camp face au pressing turinois, très efficace. A un quart d’heure de la fin, Bafetimbi Gomis remplaçait Alexandre Lacazette, peu en vue. L’OL se procurait une belle occasion à la 83e, mais Malbranque était trop court sur la remise de Briand.

Les champions d’Italie terminaient plus fort. Vucinic manquait le cadre à bout portant (84e) mais les joueurs d’Antonio Conte parvenaient à leur fin dans la minute suivante : les Turinois obtenaient un corner sur une erreur technique de Koné. Le ballon traversait la surface lyonnaise et, après un cafouillage dû à un dégagement manqué du malheureux Koné, Leonardo Bonucci reprenait victorieusement (0-1). Cruel mais logique. 

Résultats des quarts de finale

Lyon (FRA) - Juventus Turin (ITA)    0-1
Bâle (SUI) - Valence (ESP)           3-0
AZ Alkmaar (NED) - Benfica (POR)     0-1
FC Porto (POR) - FC Séville (ESP)    1-0