Lyon
Le Lyonnais Alexandre Lacazette, au duel avec Andrea Pirlo. | AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES

Juve-OL: Lyon, la France te regarde

Publié le , modifié le

Seul club français encore en lice dans une compétition européenne, l'Olympique Lyonnais, pour limiter la casse au classement UEFA des championnats, serait bien inspiré de se qualifier pour les demi-finales de la C3. Problème: les hommes de Rémi Garde, défaits à l'aller par la Juve (0-1), sont condamnés à l'exploit en terre turinoise.

Ce jeudi soir, les acteurs du football tricolore auront les yeux rivés sur le Juventus Stadium. Et pour cause : l'enjeu n'est plus seulement une qualification lyonnaise, mais implique le football tricolore dans sa totalité. L'élimination inattendue mercredi soir du Paris Saint-Germain prive la France de quelques points qui auraient été les bienvenus en vue du classement UEFA des championnats européens. Pire, le football français est en passe de tomber au 7e rang à l'indice UEFA. Ce dernier repose sur la moyenne sur cinq saisons, dont celle en cours, d'un  barème spécifique (2 points par victoire, 1 par nul, puis des bonus à partir  des 8e en C1 et 16e en C3 à diviser par le nombre de clubs de chaque pays). Déjà dépassée par le Portugal il y a deux ans, avec pour conséquence l'obligation pour le 3e de Ligue 1 de disputer un 3e tour préliminaire en plus d'un barrage pour accéder à la C1, la France pourrait glisser au 7e rang derrière la Russie dans un an.

Lyon tout près de la sortie 

Si le football hexagonal stagne au 6e rang, le 3e de L1 devra encore passer dans deux ans, soit la saison 2015/16, par un 3e tour préliminaire, puis un barrage, pour espérer  accéder à la phase de groupes de la Ligue des champions.

Des considérations comptables qui intensifient la pression sur des épaules lyonnaises déjà bien frêles. Défaits à l'aller sur sa pelouse (0-1), les hommes de Rémi Garde ont vu leur espoir d'une qualification dans le dernier carré prendre un sacré coup dans l'aile. Une contre-performance prévisible, tant la Vieille Dame domine son championnat de la tête et des épaules (8 points d'avance sur son dauphin romain). Résultat : les Rhodaniens sont condamnés à s'imposer sur la pelouse de la Vieille Dame s'ils veulent voir les demi-finales de la C3, et donner un peu de répit à la France, embringuée dans une chute vertigineuse au classement UEFA.

Un groupe (encore et toujours) amoindri 

Comme si la tâche des Lyonnais ne s'annonçait pas assez ardue, Rémi Garde alignera face aux Bianconeri une formation amputée de plusieurs titulaires. Clément Grenier et Yohann Gourcuffl, les deux maîtres à jouer de  l'OL, sont toujours retenus à l'infirmerie et priveront donc pour un énième match consécutif leurs partenaires de caviars bienvenus. Dabo, Fofana et Miguel Lopes toujours indisponibles, le coach lyonnais devrait logiquement titulariser une équipe proche de celle qui a succombé à Gerland au match aller (0-1).

Les jouvenceaux Tolisso, Ferri et Umtiti, respectivement âgés de 19, 22 et 21 ans, parviendront-ils à supporter le poids de tant de pression ? 

Jean Charbon