LOSC Everton
Lille aura besoin d'un petit miracle pour se qualifier pour les 16e de finale de Ligue Europa | AFP PHOTO / OLI SCARFF

Guingamp à la relance, Lille en souffrance

Publié le , modifié le

Si l’En Avant Guingamp a profité de la venue du Dinamo Minsk pour décrocher son premier succès en Ligue Europa (2-0) cette saison et prendre ses aises à la deuxième place du Groupe K, les Lillois ont eux coulé à Everton (0-3). Le LOSC n’a décroché que trois points en quatre rencontres sur la scène européenne et voit le wagon des 16e de finale s’éloigner.

La situation se complique pour les Lillois. Auteurs de trois matches nuls lors de leurs trois premiers matches de Ligue Europa, ils se sont effondrés ce jeudi sur les bords de la Mersey, incapables de rivaliser avec les Toffees qu’ils avaient pourtant tenu en échec (0-0) deux semaines plus tôt. Paralysés par l’enjeu d’une rencontre décisive dans l’optique d’une qualification pour la suite de la compétition, les hommes de René Girard ont complètement raté le 100e match européen du club. Les locaux leur ont mis la tête sous l’eau dès l’entame du match, et Vincent Enyama a dû s’employer à deux reprises dans les cinq premières minutes pour repousser l’échéance.

Le LOSC, ne parvenant pas à se montrer menaçant hormis une jolie frappe de Mendes (25’), était logiquement sanctionné avant la demi-heure de jeu, par l’intermédiaire de Leon Osman (28’) qui croisait bien sa frappe. Touchés, les Lillois mettaient un genou à terre avant la pause en oubliant Jagielka au deuxième poteau (42’). Il s'écroulaient enfin suite au joli mouvement de Naismith qui tirait en force sous la barre (61’). Les Anglais n’avaient plus qu’à gérer la fin de rencontre face à des visiteurs apathiques. Lille n’a désormais plus gagné depuis sept rencontres, toutes compétitions confondues, et reste englué à la troisième place du Groupe H, à 4 unités désormais de Wolfsburg, large vainqueur de Krasnodar (5-1), et à 5 d’Everton.

Le bond guingampais

Face au Dinamo Minsk, bon dernier du Groupe H, les Guingampais ont eux parfaitement rempli leur mission. L’En Avant a trouvé la faille juste avant la pause, grâce à Claudio Beauvue : après avoir manqué d’ouvrir le score à la demi-heure de jeu (sa tête a flirté avec le poteau droit), le milieu offensif français se rattrapait en profitant du travail de Mandanne pour tacler le cuir au fond des filets (44’). Beauvue rendait la pareille à son attaquant en toute fin de match, lui offrant le but du K.O sur un plateau (86’).

L’addition aurait même pu être plus sévère si Yatabaré n’avait pas manqué une reprise à deux mètres de la ligne (62’), ou si Mandanne n’avait pas vu deux de ses frappes détournées par le poteau. Mais l’essentiel est assuré, et les Bretons (7 points) réalisent un joli bond vers les qualifications : à la faveur de ce succès, ils confortent leur deuxième place du Groupe K et se rapprochent même de la Fiorentina (10 points), tenue en échec (1-1) par le PAOK Salonique (4 points).

Quatre clubs qualifiés

Outre la Fiorentina, trois autres clubs se sont qualifiés pour les 16e de finale: le Dynamo Moscou, Salzbourg et le Legia Varsovie. Le club russe a battu Estoril (1-0) grâce notamment à Valbuena, à l'origine du but de Kuranyi. Le club autrichien l'a ensuite imité grâce à sa balade chez le Dinamo Zagreb (5-1), avec notamment un triplé de l'Espagnol Soriano. Et le club Polonais s'est imposé contre Kharkiv (2-1).

Le Celtic, pour son 300e match européen, a lui longtemps pensé également valider son billet, mais l'égalisation du club roumain d'Astra en fin de match  (1-1) a repoussé l'échéance. Chez les favoris, Naples s'est replacé en tête du groupe I grâce à sa revanche prise sur Berne (3-0). Le tenant du titre, le FC Séville en a fait de même pour reprendre les rênes du groupe G en battant le Standard Liège (2-1). Tottenham s'est imposé chez les Grecs d'Asteras Tripolis (2-1), tandis que Villarreal a manqué l'occasion de se qualifier en s'inclinant chez le FC Zürich (3-2). Enfin, la surprise du soir est venue d'Helsinki qui a fait tomber le  Torino (2-1).

A lire aussi : Saint-Etienne fait jeu égal avec l'Inter