Jocelyn Gourvennec
Jocelyn Gourvennec, le coach de l'EA Guingamp | CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Gourvennec: Guingamp joue son "va-tout"

Publié le , modifié le

Médiocre en championnat, Guingamp peut se qualifier pour les 16e de finale de l'Europa League dès jeudi avec la réception de la Fiorentina, un paradoxe que l'entraîneur Jocelyn Gourvennec attribue à l'insouciance d'une équipe qui joue son "va-tout" en C3.

- Vous avez la possibilité de vous qualifier dès jeudi mais cela dépend du résultat dans l'autre match du groupe. Cela change-t-il quelque chose dans la façon d'appréhender la rencontre ?
"Pas dans la préparation, pas dans l'approche du match. Absolument pas. Il peut tout se passer, on peut gagner, on peut perdre. Là-bas (à Minsk) ce sera pareil. On joue le match pour le gagner et on verra sur la fin de match. On se tiendra informé parce que la fin de match sera déterminante. Mais même dans le coaching en cours de match ou à la mi-temps, on jouera pour gagner, sans faire de calcul et sans se focaliser sur le match de Minsk."
   
- La Fiorentina semble un peu moins en verve offensivement qu'il y a quelques semaines. Pensez-vous que le match sera moins difficile cette fois ?
"Je vous trouve sévère avec eux. Quand on voit les matches, ils sont plutôt dominateurs, même s'ils ne les ont pas tous gagnés. Ils ont du talent partout. Moi, je considère que c'est une équipe de Champions League qui joue l'Europa League, mais quand vous regardez leur effectif et la qualité des joueurs qui jouent, quels qu'ils soient, parce qu'il y a une grosse rotation, c'est une équipe de Champions League. Donc je vais la présenter à mes joueurs comme une équipe de Champions League. Et même s'ils sont qualifiés, l'équipe sera forte. Il n'y aura pas de gestion, je pense, de Vincenzo Montella, et ce  sera un match difficile, forcément, mais on le prépare pour le gagner."

- Vous montrez deux visages différents en championnat et en Europa League. Comment expliquez vous cet écart ?
"On savait que ce serait difficile, mais on fera le bilan à la trève. Ça veut moins sourire en championnat qu'en coupe d'Europe mais l'état d'esprit est là, la qualité est là aussi. On a sans doute un peu moins d'insouciance en championnat qu'en Europa League où on joue notre va-tout et que quelque part on est un peu plus dans le lâcher-prise. Mais il y a de la qualité, j'ai des joueurs qui ont du talent, qui sont capables de faire la différence. On reçoit une équipe déjà qualifiée, qui est très au-dessus des trois autres. On aurait signé à l'issue du match aller (0-3) pour avoir des choses à jouer comme ça va être le cas demain. On a réussi à gagner deux matches (à domicile, NDLR), c'est ce qui nous met aujourd'hui dans une position favorable. On jouera le troisième match chez nous pour le gagner."

AFP