Kevin Gameiro Europa League
Kévin Gameiro avait été décisif contre le Shakhtar Donetsk en demi-finale retour de la Ligue Europa | KIERAN McMANUS / BACKPAGE IMAGES Ltd / DPPI media

Gameiro, une 3e couronne d'Europe pour oublier l'Euro ?

Publié le , modifié le

Pour Kévin Gameiro, l’Europe a parfois un goût amer. Alors qu’il va tenter ce soir de remporter un 3e titre d'Europa League consécutif avec Séville, face au Liverpool de Jürgen Klopp (20h45) en finale à Bâle (Suisse), le Français a appris la semaine dernière qu’il n’était que réserviste de l'équipe de France pour l'Euro-2016. Décisif en club, irréprochable dans son comportement et ses déclarations publiques, talentueux et déterminé, il reste pourtant aux portes de la sélection nationale.

A 29 ans, l'ancien Lorientais Kevin Gameiro est dans la force de l'âge pour un attaquant qui a inscrit 16 buts cette saison en Liga espagnole et 7 en Europa League, dont 3 lors des demi-finales contre le Shakhtar Donetsk. Et pourtant, celui qui avait quitté le Paris SG époque qatarie et la concurrence des Zlatan Ibrahimovic, Ezequiel Lavezzi et Edinson Cavani pour retrouver du temps de jeu, en 2013, ne compte que 8 sélections en Bleu, dont la dernière remonte à... novembre 2011, et un match disputé contre les Etats-Unis. S'il était en effet régulièrement convoqué par Laurent Blanc, le Picard ne semble pas rentrer dans les plans de Didier Deschamps, qui ne l'a jamais appelé en quatre ans à la tête de l'équipe de France, la faute à la concurrence pour les postes offensifs.

Capacité à répondre présent

A Séville, pourtant, il a convaincu tout le monde. "C'est l'une des principales raisons pour lesquelles nous sommes là où nous sommes", a ainsi salué le capitaine sévillan Coke, cité sur le site de l'UEFA. "Au début, il avait un rôle plus secondaire, mais il restait quelqu'un de très important. Il propose toujours des solutions et il marque beaucoup de buts, ce qui est évidemment la chose la plus importante pour un buteur."

Ce soir face aux Reds, le joueur pourrait ajouter un nouveau trophée dans une armoire déjà bien garnie et entrer dans l'histoire : depuis le Bayern Munich en 1976, personne n'a remporté un titre UEFA trois fois de suite. Pour cela, Kévin Gameiro pourra s'appuyer sur l'expérience de ses coéquipiers sévillans et du coach Unai Emery, lui aussi double tenant du titre de la C3, toujours pas rassasié : "L'une des choses que nous voulons montrer, c'est qu'on veut grandir, être constants, tout donner, tout le temps. Toutes les opportunités qu'on a, on doit les saisir, on doit faire de notre mieux pour aller là où on veut aller. On a l'opportunité de gagner cette compétition pour la troisième fois, d'écrire l'histoire, de laisser notre nom pour toujours dans l'histoire de ce club."

AFP