Ostende-Marseille
Les Belges ont été bien pris dans la tenaille défensive marseillaise | AFP - Kurt Desplenter

Europa ligue: Marseille confirme sa qualification à Ostende

Publié le , modifié le

Après sa victoire à l'aller (4-2) face à Ostende pour le compte du 3e toru préliminaire de la Ligue Europa, l'Olympique de Marseille est aller cherché sa qualification pour les barrages en faisant match nul (0-0) jeudi en Belgique lors du match retour.

Face à des Belges très joueurs et qui n'ont pas hésité à mettre la pression sur les Marseillais, inquiétant à plusieurs reprises un Mandanda par ailleurs impeccable dans ses cages, sauvant notamment deux occasions franches, les hommes de Rudi Garcia se sont montrés très solidaires, faisant valoir leur expérience pour obtenir un résultat certes peut-être un peu décevant sur le plan du score, mais essentiel pour poursuivre dans cette compétition européenne.

Les Marseillais ont aussi mis de l'impact dans cette partie plutôt rythmée, mais ils ont surtout su gérer parfaitement en faisant preuve de combativité lorsqu'ils ont été mis en difficulté. Ils auraient même pu s'imposer si Maxime Lopez et Lucas Ocampos n'avaient pas trouvé les montants en première période.

Mandanda à la manoeuvre

Le technicien marseillais craignait une "rencontre de coupe nationale" contre la formation belge, qui découvrait l'Europe pour la première fois. Il a été servi. Dans ce petit stade de 8500 places, l'Albertparkstadion, ce match retour avait des allures de piège. Ostende a tout misé sur le contre et les coups de pied arrêtés pour réussir son coup. Les enthousiastes Flamands ont profité des hésitations dans l'arrière-garde marseillaise pour longtemps faire planer le danger d'un but qui aurait pu faire basculer la rencontre dans une folie imprévisible.

Mais Mandanda veillait. Le portier, de retour en Provence cet été après un exil en Angleterre d'un an, a d'abord été vigilant sur une frappe de Knowledge Musona dans la surface (11e). Puis il a sorti deux arrêts primordiaux en cinq minutes, au plus fort de la tempête: sur une tête de Zarko Tomasevic (53e) et un tir à bout portant de Yassine El Ghanassy (58e). Les Phocéens pourront remercier leur ancien capitaine car, devant, les attaquants n'ont pas connu la réussite de l'aller, même s'ils s'en est fallu de peu, avec les deux poteaux.

Globalement, malgré quelques moments de flottements, les Marseillais ont plutôt maîtrisé leur sujet. Ils se rassurent encore davantage puisqu'ils poursuivent leur série d'invincibilité. Mieux,ils n'ont toujours pas perdu depuis le début de la préparation, avant de reprendre la Ligue 1 contre Dijon dimanche.acontre. En Europe, l'OM devra se solidifier avant le prochain tour, le dernier avant la phase de poules, où son futur adversaire, tiré au sort vendredi, sera d'un autre calibre. 

Christian Grégoire