Strasbourg - Francfort
Strasbourg s'est imposé face à Francfort (1-0) en barrage aller d'Europa League. | PATRICK HERTZOG / AFP

Europa League : Strasbourg s'impose face à Francfort (1-0) en barrage aller

Publié le , modifié le

Le Racing Club de Strasbourg s'est imposé, jeudi soir, en barrage aller de l'Europa League, face à Francfort. Les Alsaciens s'imposent par la plus petite des marques (1-0) après avoir subi toute une mi-temps. Il faudra être costaud au retour.

Le match : 1-0

Efficacité dans le premier acte, défense acharnée après le repos. C’est peu ou prou ce qu’il faut retenir de ce barrage aller d’Europa League du Racing Club de Strasbourg. Engagés face à l’Eintracht Francfort, les Strasbourgeois ont assuré le minimum en s’offrant un succès court mais précieux (1-0) en vue d’intégrer le plateau final de la compétition.

Mis dans le bain par une ambiance des grands soirs, les hommes de Thierry Laurey n’ont pas tardé à prendre la main sur le match. Lala s’est essayé de loin (4e), Carole aurait pu (dû) obtenir un penalty dans la foulée, puis Lienard n’a pas trouvé la mire, seul face au portier adverse (12e). C’est finalement sur un coup de billard, à la retombée d’un corner, que les Alsaciens vont trouver la faille, grâce à Zohi (1-0, 33e). Leur seul tir cadré du match !

Mais après le passage aux vestiaires, le RCSA n’a plus investi la moitié de terrain adverse. Acculés dans leur camp par des Allemands entreprenants et dangereux, les Strasbourgeois ont dû leur salut à un Matz Sels des très grands soirs, sauvant la baraque à plusieurs reprises (lire plus bas). Au courage, Stefan Mitrovic et ses partenaires sont parvenus à tenir un résultat qui ne sera pas de trop à une semaine du match retour, de l’autre côté de la frontière. Mais il faudra se montrer un peu plus entreprenant car pas sûr que la défense tienne autant le coup à la Commerzbank-Arena.

L’homme du match : Matz Sels

C’est simple : sans lui, il y a fort à parier que Strasbourg serait dans une situation bien moins favorable en vue de la qualification. Matz Sels a été une muraille, un rempart, un repousse-tout… bref, il a écœuré les Allemands. Un par un. D’abord en repoussant d’une parfaite horizontale la tentative de Kostic (29e), puis en s’interposant sur le tir à bout portant de Kamada (47e), qui perdra quelques instants plus tard son face à face avec le portier (51e). Impérial dans les airs, le gardien strasbourgeois a été le grand bonhomme de la bonne soirée alsacienne.

Le fait du match : un penalty oublié de chaque côté

La Meineau était déjà chauffée à blanc pour ce deuxième match européen de la saison. Mais la tension est montée d’un cran lorsque, à la 5e minute, M. Kruzliak a oublié un penalty en faveur des Bleu et Blanc. La demi-volée de Carole est repoussée, dans la surface, par le bras de Hasebe. Malgré la protestation, l’arbitre ne bronche pas. Au retour des vestiaires, c’est au tour de Francfort de se voir refuser un penalty. Kamada se présente dans la surface et prend sa chance. Sorti, Sels semble détourner le ballon… mais c’est en fait le retour désespéré de Djiku qui fait changer la trajectoire, de la main (51e). M. Kruzliak ne siffle pas.

Maxime Gil gil_maxime_34