Europa League : Nice, encore battu, rend sa qualification presque impossible

Publié le , modifié le

Auteur·e : Célia Sommer
OGC Nice
L'OGC Nice s'est incliné 1-3 face au Slavia Prague. | VALERY HACHE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L’OGC Nice s’est incliné chez lui face au Slavia Prague ce jeudi en Europa League (3-1). Cette troisième défaite rend les choses encore plus compliquées pour les Aiglons, désormais tout proches de l'élimination.

"On est prêt pour aller au combat", avait insisté l’entraîneur Patrick Vieira. Car Nice espérait mieux que ça cette saison. Mais l’expérience du Slavia Prague aura finalement pris le dessus. La prestation fournie par les jeunes Niçois, ce mercredi soir, n’a pas été suffisante pour renverser les Tchèques. Les voir accéder aux huitièmes de finale devient de plus en plus utopique. Ils devront s'imposer par minimum 4 buts d'écart contre le Bayer Leverkusen la semaine prochaine pour espérer encore se qualifier. En ajoutant un scénario favorable lors de la dernière journée, avec une autre victoire des azuréens et une autre défaite des Allemands... Bref, un miracle.

Battus 3 buts à 1, les Aiglons se sont procurés plusieurs occasions pendant le match, et ont fait preuve de beaucoup de volonté sans parvenir à trouver une seconde fois le chemin des filets. Rapidement menés par l'ouverture du score de Lingr à la 14e, ils avaient pourtant bien réagi, et ont même touché deux fois le poteau, avant d'être récompensés par l'égalisation de Gouiri à la 60e. 
 

Mais le manque de rythme et la fatigue se sont particulièrement fait ressentir en fin de match, et le Slavia en a profité pour reprendre l'avantage en marquant deux autres buts. Avec 14 cas Covid dans l’équipe et la trêve internationale, les dernières semaines d’entraînement des Aiglons ont été très perturbées. 

"Beaucoup de naïveté"

Après un premier match complètement raté contre le Bayer Leverkusen (2-6), les Niçois avaient à nouveau été décevants lors de leur troisième match aller contre le Slavia Prague (2-3).  La colonne vertébrale constituée par des joueurs expérimentés comme Danté (blessé pour une longue durée) et Schneiderlin, associée à des joueurs beaucoup plus jeunes, peinent à porter ses fruits pour le moment. Les absences de Kasper Dolberg (positif au Covid) et Hassane Kamara (blessé à la cuisse), n'ont pas non plus aidé ce soir.

"On a montré beaucoup de naïveté dans les moments décisifs. Même si on a montré de la volonté, on a vu la différence entre une équipe qui a l'habitude de jouer la Coupe d'Europe, et une équipe avec beaucoup de joueurs qui n'ont pas l'habitude de jouer ces matchs de haut-niveau", a déclaré Patrick Vieira au micro de RMC Sport. "Ce soir, le manque d'expérience nous a coûté cher. On va continuer à travailler."