Wayne Rooney but content
Wayne Rooney a encore marqué ce soir. | AFP

Europa League : c'est fini pour l'Inter, pas pour Manchester United

Publié le , modifié le

L'Inter Milan a été piteusement éliminé de l'Europa League après une défaite dans les derniers instants du match contre l'Hapoel Beer-Sheva (3-2), contrairement à Manchester United, toujours en course après sa victoire 4-0 contre Feyenoord jeudi.

Les Red devils et leur recrutement XXL se sont imposés en livrant une prestation de belle facture, grâce notamment à un Paul Pogba omniprésent dans l'entrejeu, et à Zlatan Ibrahimovic, qui doit selon son entraîneur prolonger d'une saison à United et qui a offert le premier but du match à son capitaine Wayne Rooney (35e) avant de provoquer le troisième (75e).

Rooney a en profité au passage pour devenir, avec 39 réalisations, le meilleur buteur de l'histoire de Manchester United en compétitions UEFA. Encore servi par 'Ibra', il a offert le deuxième but à l'Espagnol Juan Mata en seconde période (69e). Grâce à ce succès convaincant, les hommes de Jose Mourinho doublent leur adversaire du soir au classement et sont en position de force pour la qualification en seizièmes de finale. Il leur faudra néanmoins encore battre le Zorya Luhansk lors de la dernière journée, le 8 décembre, pour être assuré de ne pas sortir dès la phase de groupes de la compétition, ce qui serait une sacrée contre-performance vu leur recrutement (Mourinho, Pogba, Ibrahimovic, Eric Bailly, Henrik Mkhitaryan).

L'Inter méconnaissable

En revanche, la dernière journée comptera pour du beurre pour l'Inter Milan. Le club italien semblait pourtant s'être relancé après l'arrivée d'un nouvel entraîneur, l'Italien Stéphane Pioli, menant rapidement 2-0 face à l'Hapoel Beer-Sheva grâce à l'Argentin Mauro Icardi (13e) et à Marcelo Brozovic (25e). Mais les Israéliens sont revenus en seconde période, inscrivant trois buts dont le dernier, sur penalty, dans le temps additionnel (3-2). L'Inter est donc éliminé piteusement de l'Europa League, avec un bilan catastrophique de quatre défaites pour une petite victoire malgré un groupe très accessible, composé également du Sparta Prague, qui a battu dans l'autre match Southampton (1-0) pour assurer sa qualification en seizièmes de finale.

Ca passe pour la Roma

L'AS Rome aussi a validé son ticket pour la phase suivante grâce à sa victoire 4-1 contre Plzen grâce à un triplé d'Edin Dzeko (11e, 61e, 88e), de même que l'Athletic Bilbao et Genk, vainqueurs respectifs de Sassuolo (3-2) et du Rapid Vienne (1-0). Krasnodar aussi s'est qualifié pour les seizièmes, dont le tirage au sort sera effectué le 12 décembre à Nyon, siège de l'UEFA en Suisse, après son match nul 1-1 contre le Red Bull Salzbourg, de même qu'Anderlecht, tombeur de Qabala (3-1). Ces formations rejoignent l'Ajax Amsterdam, le Shakhtar Donetsk, le Zenit Saint-Petersbourg sur la liste des qualifiés pour les seizièmes.

Réactions:

Wayne Rooney (capitaine de Manchester): "C'était une belle victoire. Nous sommes ravis d'avoir marqué quatre buts. Le deuxième but a tué le match.(...) C'est un super sentiment de marquer pour ce club. Je suis content et plein d'autres buts arrivent. (A propos de sa semaine difficile avec la polémique sur sa soirée alcoolisée avec l'équipe d'Angleterre) Tout ça c'est créé par des gens comme vous qui posent des questions, qui font du bruit pour rien. Je n'ai pas mis les pieds dans ce mariage et c'est dommage d'avoir à en parler un soir comme ça."

Henrykh Mkhitaryan (milieu offensif de Manchester United): "C'était un plaisir de jouer à nouveau et d'être titulaire. J'essaie de faire de mon mieux et c'est un très bon résultat. Cela a été difficile de regarder l'équipe jouer depuis les lignes de touche. Mais vous devez avoir la passion et travailler dur. J'espère que c'est un nouveau départ pour moi."