Claudio Beauvue Jeremy Pied
A l'image de Claudio Beauvue, qui se hisse sur les épaules de Jeremy Pied, Guingamp n'arrête pas de monter en puissance depuis la fin du mois de novembre | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Contre Kiev, Guingamp veut continuer à prendre de la hauteur

Publié le , modifié le

Dernier de L1 à la fin du mois de novembre, l’En Avant Guingamp a complètement changé de statut en moins de trois mois. Désormais installés dans la première partie de tableau du Championnat (8e), les Bretons ont notamment su surfer sur de belles performances en Ligue Europa, et c’est en outsiders mais avec un appétit non dissimulé qu’ils se présentent face au Dynamo Kiev, ce jeudi (21h05), en 16e de finale aller.

(Presque) aussi fort que l’OL

Sur les dix derniers matches, une seule équipe française a fait mieux que Guignamp : l’Olympique lyonnais, actuel leader du Championnat. Avec 23 points décrochés sur 30 possibles, l’En Avant est quasiment à la hauteur du club rhodanien (24) malgré un calendrier difficile. Mais le Roudourou a donné des ailes aux hommes de Jocelyn Gourvennec, qui y ont notamment battu Paris (1-0) et Monaco (1-0). Un vrai rythme de candidat au titre qui les a hissés de la dernière à la huitième place du classement. Dimanche, face à Metz (victoire 2-0), ils se sont même permis de ménager leur buteur, Claudio Beauvue (14 buts sur ses 13 derniers matches) et débuteront leur 16e de finale avec un effectif au complet. 

L’Europe, bouffée d’oxygène

La Ligue Europa semble être l’élément déclencheur de l’embellie des Guingampais. Arrivés sans complexe mais sans faire de bruit non plus, en septembre dernier, ils avaient entamé leur aventure européenne par une défaite (0-3 face à la Fiorentina). Depuis qu’ils jouent avec le sentiment de n’avoir plus rien à perdre, la C3 s’est transformée en bouteille d’oxygène pour les Bretons, qui ont gagné trois de leurs cinq derniers matches de poule. Deuxièmes du groupe K, ils se sont aisément qualifiés, terminant même ave un panache admirable en s’imposant à Salonique (2-1), face au leader du championnat grec, alors qu’un nul aurait largement suffit. Libérés, ils ont ainsi remporté douze de leurs seize derniers matches. 

Le Dynamo sans dynamique

Si Guingamp est en pleine bourre, son adversaire en 16e de finale aller de Ligue Europa est lui en sérieux manque de repères. La faute au calendrier du championnat ukrainien (break hivernal de la fin du mois de novembre à la fin février) qui ne les a plus fait jouer de match officiel depuis plus de deux mois ! Le Dynamo Kiev a bien organisé une série de rencontres amicales (neuf, pour six victoires) pour garder le rythme, mais uniquement face à des équipes de seconde zone. Pour autant, ce sont bien les Ukrainiens qui partent favoris de la double-confrontation à venir. Ils ont littéralement survolé la phase de poules de la C3 (cinq victoires en six matches) et se reposent sur un collectif – dont fait partie l’ancien Montpelliérain Younes Belhanda – qui a aussi fait ses preuves en Championnat : le Dynamo est actuellement seul leader avec cinq points d’avance sur Donetsk. 

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer