Juventus-Fiorentina
Le milieu de terrain de la Juventus Paul Pogba | AFP - OLIVIER MORIN

Chocs en vue en Europa League

Publié le , modifié le

Les 8es de finale aller de l'Europa League proposent jeudi des affiches chic et choc telles Juventus-Fiorentina, FC Séville-Betis, Porto-Naples ou encore Tottenham-Benfica.

Ce sera la 2e des 3 confrontations en dix jours entre la Juve et la Viola  (la 1re a été gagnée 1-0 dimanche en Serie A par Turin), avec en toile de fond  la rivalité historique toujours brûlante entre supporteurs des deux clubs, qui  atteignit son pic au début des années 1990 avec le transfert de l'idole Roberto Baggio chez la Vieille Dame. Le titre de champions d'Italie leur étant quasiment promis, les Bianconeri, qui pourraient devoir faire sans Tevez, peuvent pleinement se concentrer sur cette C3, devenu petit à petit l'autre objectif du club d'autant plus que la finale aura lieu en leur stade le 14 mai. Autre Italien déçu de la Ligue des champions et qui peut nourrir des  ambitions en Europa League, Naples se mesure lui au FC Porto, une place forte continentale qui n'a pas non plus passé le cut de la phase de groupes en C1. A  priori, léger avantage au Napoli qui vient de battre l'AS Rome (1-0) en Serie A, plutôt qu'aux Dragons seulement 3e de leur championnat.

Derby sévillan au menu

Du spectacle, il devrait également y en avoir du côté de White Hart Lane  avec le match entre Tottenham et l'actuel leader du championnat portugais Benfica. Portés vers l'avant, les Spurs sont aussi friables défensivement et  donc sujets à de grosses déroutes, comme Hugo Lloris en a fait les frais  dimanche à Chelsea (4-0). Finaliste de la précédente édition, Benfica peut en profiter. Le hasard ayant bien fait les choses, il y aura un club sévillan en quart  de finale. Le derby entre le FC Séville et le Betis promet évidemment d'être chaud, d'autant que les Verdiblancos n'ont plus que la C3 pour sauver une morne saison dont la relégation en 2e division semble être l'issue.

Autre représentant espagnol qui nourrit, lui, quelque ambition, Valence devra cependant se méfier des Bulgares de Ludogorets, tombeurs de la Lazio Rome en 16e de finale. C'est avec autant de précaution que Lyon appréhende la venue du Viktoria Plzen, qui avait écarté le Shakhtar Donetsk. Les deux dernières rencontres verront le solide FC Bâle se mesurer à Salzbourg, qui a passé six buts en deux matches à l'Ajax Amsterdam, et l'autre représentant néerlandais de l'AZ Alkmaar recevoir le club russe d'Anzhi Makhachkala.

Le programme (en heures GMT):

Jeudi:
(18h00) FC Porto (POR) - Naples (ITA)
FC Bâle (SUI) - Salzbourg (AUT)
Ludogorets (BUL) - Valence CF (ESP)
(20h05) Lyon (FRA) - Viktoria Plzen (CZE)
AZ Alkmaar (NED) - Anzhi Makhachkala (RUS)
FC Séville (ESP) - Betis Séville (ESP)
Tottenham (ENG) - Benfica (POR)
Juventus (ITA) - Fiorentina (ITA)

AFP