Genesio OL
L'entraîneur lyonnais Bruno Genesio | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Bruno Génésio: "C'est un naufrage, c'est un non-match"

Publié le , modifié le

Quelques minutes après la lourde défaite sur le terrain de l'Ajax Amsterdam (4-1) en demi-finale aller de la Ligue Europa, Bruno Génésio, l'entraîneur de l'OL, a fait part de son énorme déception. "C'est un naufrage. Plus qu'une défaite, c'est un non-match de notre part. Il faudra digérer. Se remettre la tête à l'endroit. Et continuer à y croire."

- Comment qualifier ce match de l'OL ?
Bruno Génésio:
"C'est un naufrage. Plus qu'une défaite, c'est un non-match de notre part. Il faudra digérer. Se remettre la tête à l'endroit. Et continuer à y croire. L'exploit est possible: on est capable de renverser la tendance. En Coupe d'Europe, il y a souvent eu des renversements. Il faudra se motiver avec cela. Nous avons montré dans l'entame de match que l'on pouvait poser des problèmes à l'Ajax".

- L'OL a concédé de nombreuses frappes cadrées. Comment expliquer cette faillite défensive ?
B.G.:
"Ce naufrage défensif s'explique d'abord par la qualité de l'adversaire. Puis nous avons pris beaucoup de risques pour tenter de marquer un deuxième but. Il faudra revoir le match tranquillement. On perd des ballons dans des zones où on ne peut se le permettre. Sur deux ou trois des quatre buts, on donne le ballon à l'adversaire sur des erreurs techniques ou de positionnement. J'ajoute que ce doit être une soirée frustrante pour notre gardien, Anthony Lopes, qui prend quatre buts mais a réalisé des arrêts décisifs qui nous laissent l'espoir de renverser la situation".

- Quelle a été la réaction des joueurs dans le vestiaire ?
B.G.:
"C'est surtout une grosse déception. Pour tout le monde. Il y avait beaucoup de tristesse dans le vestiaire. Mais même si on a pris une grosse claque, il faut se préparer à faire un exploit la semaine prochaine. On était venu avec beaucoup d'espoir mais nous avons été submergé par les vagues de l'Ajax. Mais on va redresser la tête. Il faut continuer à croire en nos chances. A 3-1, nous passons proches du 3-2. Ca se joue à des détails. Mais il faut aussi souligner que l'Ajax aurait pu marquer plus de buts".

AFP