Braga Benfica Ligue Euopa 052011
Custodio (Braga) inscrit de la tête le but de la qualification face à Benfica | AFP - FRANCISCO LEONG

Braga tient sa finale !

Publié le , modifié le

Battu à l'aller 2-1, Braga a réussi à sa qualifier pour la finale de la Ligue Europa, où ils retrouveront une autre équipe lusitanienne, le FC Porto, en s'imposant 1-0 face à Benfica. Les "Dragons" se sont inclinés à Villarreal (3-2) mais sans conséquence puisqu'ils l'avaient largement emporté au match aller (5-1).

Ce ne sera pas la finale que tout le monde attendait, à savoir Porto-Benfica. Si les premiers nommés, bien que battus à Villarreal (3-2), ont facilement validé leur billet pour la finale de Dublin le 18 mai prochain, les Lisboètes ont poursuivi leur annus horibilis en s’inclinant à Braga. Face à une équipe qui n’avait pas encaissé un seul but sur sa pelouse en huit matchs de coupe d’Europe cette saison, Benfica est tombé dans le piège tendu par Domingos, l’entraîneur de Braga. Ses joueurs ont eu de plus la réussite d’ouvrir le score rapidement, ce qui a facilité leur tâche face à un adversaire en manque de confiance. Le coup de tête surpuissant de Custodio, dès la 19e minute, a ainsi libéré tout le stade de Braga et mis une pression terrible sur Benfica, déjà largement distancé en championnat par Porto et également éliminé en Coupe du Portugal. Vainqueur à l’aller 2-1, Benfica est, à ce moment-là, virtuellement éliminé…

En dépit d’un poteau trouvé par Saviola à la 42e minute, Benfica ne se montrera jamais véritablement dangereux dans un match où les joueurs de Braga ont démontré beaucoup plus d’envie dans les duels et une bien meilleure expression collective. Il faut même attendre les dix dernières minutes pour que le match s’emballe mais Artur, le portier de Braga, réalise quelques miracles, quand il n’est pas suppléé sur sa ligne par son défenseur Paulao (88e). Au final, la qualification du « petit » Braga est aussi logique que méritée, même si elle prive le Portugal de son « classico » préféré, Benfica-Porto.

Porto n'a pas tremblé

Car contrairement à son rival historique lisboète, le FC Porto sera bien au rendez-vous de Dublin. C’était plus que prévisible après le résultat du match aller (5-1) mais les Portugais ont encore impressionné sur la pelouse de Villarreal. Les Espagnols, qui ont ouvert le score par Cani à la 17e minute ont peut-être pu rêver à l’impossible exploit quelques minutes mais Hulk, sur une percée plein axe et une frappe détournée, douchait l’enthousiasme du « sous-marin jaune » juste avant la pause. Pire, dès la reprise, l’inévitable Falco y allait de son petit but (le 16e de la compétition !) et tuait tout suspense. La qualification désormais acquise, Porto baissait un peu de pied dans la dernière partie de la rencontre où l’orgueil des joueurs de Villarreal leur permettait d’inscrire deux buts (par Capdevilla et Rossi) et de remporter une victoire de prestige. Mais ce soir, le grand et vrai vainqueur, c’était bien le foot portugais !

Julien Lamotte